mardi 12 décembre 2017 - vous ici Accueil du site > Sports>

Equipe nationale : Benchikha confiant

9 novembre 2010
Equipe nationale : Benchikha confiant

L’entraîneur de l’équipe nationale Abdelhak Benchikha est revenu longuement sur les changements apportés au sein de l’effectif en affirmant que son souhait est de retrouver la hargne et la rage de vaincre de l’équipe d’Oumdermane.

Benchikha qui a animé une conférence de presse hier à Alger, a justifié la sélection de nouveaux joueurs et l’éviction « momentanée » d’autres par sa volonté de « bousculer le groupe et changer les habitudes établies au sein de la sélection ». Il a affirmé d’emblée « qu’il n’y a pas de contrat en équipe nationale dont les portes restent ouvertes, tout en faisant jouer la concurrence entre les joueurs ». Pour Benchikha, le message à transmettre aux joueurs, c’est qu’il n’y a pas de « titulaires à vie ».

LES PLACES SERONT DÉSORMAIS TRÈS CHÈRES

Benchikha a indiqué que les changement intervenus ont été décidés après le match contre la Centrafrique à Bangui, il y a un mois jour pour jour. « A la fin de la rencontre j’avais tout pris sur moi afin de protéger le groupe. Mais dans ma chambre, j’ai versé des larmes qui me sont précieuses car la défaite m’a fait beaucoup de mal. On n’a pas le droit de décevoir le peuple algérien », a-t-il dit. L’entraîneur national a ainsi confié qu’il a revu le match 13 fois et s’est rendu compte que les joueurs ont perdu 85% des duels. « Quand on perd trop de duels, on ne gagnera jamais un match et c’est la raison pour laquelle je dis que je suis à la recherche de cette équipe d’Oumdermane. Une équipe qui a la rage de vaincre », a-t-il commenté. En ce sens, il a indiqué qu’il veut injecter du sang neuf au sein de l’équipe.

Il s’agit d’un message à l’endroit des joueurs, lesquels doivent se remettre en cause et consentir davantage d’efforts pour retrouver leur place en sélection, a encore ajouté l’entraîneur des Verts, soulignant qu’il assume pleinement ses choix. « Je veux toucher les joueurs dans leur amour-propre et les provoquer pour qu’ils réagissent ». Il a également fait remarquer qu’aucun président de club ou manager ne pourra l’influencer pour sélectionner un joueur. Benchikha a précisé qu’il a sélectionné des joueurs qu’il suivait depuis plusieurs mois, citant les Bouaza, Bezzaz, Arrache ainsi que d’autres joueurs évoluant dans les championnats européens susceptibles d’être rappelés. Pour lui, les meilleurs seront sélectionnés. Toutefois, il a refusé de parler des joueurs évincés. A une question sur ce qu’il a dit à Belhadj et Ghezzal, il a répondu  : « ça reste personnel. Il y a des joueurs écartés et je ne veux rien personnaliser, mais je dois dire que les places en équipe nationale seront désormais très chères ».

S’agissant des nouveaux sélectionnés, il a expliqué que Mesloub est un meneur de jeu, Benyamina est un attaquant de pointe et Mostefa un arrière latéral robuste. Il a fait savoir que les joueurs Tafer et Brahimi doivent d’abord régulariser leur situation administrative, refusant de parler de Feghouli. Benchikha suit aussi les matches du championnat national et se déplace plus fréquemment aux stades. Ainsi à l’exception du gardien de but de l’ES Sétif, Fawzi Chaouchi qui a « un problème avec la FAF », les portes de l’équipe nationale restent ouvertes à tous les joueurs, a-t-il dit. Dans le même sillage, il a évoqué le cas du joueur de la JS Kabylie, Mohamed-Amine Aoudia qui devrait être sanctionné par son club pour indiscipline. « La direction de la JSK ne nous a rien transmis concernant ce joueur d’autant plus que l’incident se serait produit dans les vestiaires ». Pour rappel, Benchikha avait sanctionné le gardien de but du MC Alger, Mohamed Lamine Zemmamouche. A cet effet, il a précisé qu’il avait vu à la télévision le geste de Zemmamouche d’où la sanction, ce qui n’est pas le cas de Aoudia. Benchikha a aussi parlé du cas de Halliche qui est sélectionné à « titre exceptionnel » car il ne joue pas. « C’est un joueur que nous devons aider pour lui permettre de revenir en force. Quand il est en possession de toutes ses capacités, il reste indétrônable en sélection ».

OBJECTIF, PRENDRE LES 12 POINTS DANS LES ÉLIMINATOIRES DE LA CAN-2012

L’entraîneur national s’est dit « optimiste » quant à la qualification à la phase finale de la CAN-2012, malgré le nul et la défaite concédés lors des deux précédentes rencontres. « Je suis un gagneur, c’est mon tempérament et on est en mesure de se qualifier. Mon objectif consiste à gagner les matches restants et prendre 12 points », a-t-il dit. A cet effet, il a indiqué que le match amical contre le Luxembourg le 17 novembre à 20h15 verra la participation de joueurs locaux. Il s’est entendu avec l’entraîneur luxembourgeois pour procéder à six changements durant la rencontre. Par ailleurs, un match contre la l’équipe A’ et le Luxembourg est prévu en janvier, les Luxembourgeois devant effectuer un stage de préparation à Alger du 20 au 28 janvier.

Pour le match amical contre la Tunisie, le 9 février prochain, il fera appel essentiellement aux professionnels dans la mesure où les joueurs locaux seront en compétition au Championnat d’Afrique des nations au Soudan (CHAN, 4-24 février 2011). Aussi, la rencontre Algérie-Tunisie coïncidera avec le CHAN et à ce propos il a fait savoir qu’il pourrait assister à ce match. Il a indiqué que la domiciliation de la rencontre de la Tunisie n’est pas encore arrêtée. Il se pourrait qu’elle se déroule au 5 Juillet, à Blida ou à Annaba. Cela reste tributaire de l’état du terrain, a expliqué Benchikha. Il a affirmé à propos de la double confrontation contre le Maroc (mars et avril) pour le compte de la CAN-2012 qu’il est en train de visionner les matches de l’adversaire et se procurera le CD du prochain match amical du Maroc.

BENCHIKHA ÉVASIF SUR LE STAFF TECHNIQUE

Interrogé sur la composante du staff technique, Benchikha s’est montré plutôt évasif. « J’ai tout mon temps pour élargir le staff technique de l’équipe nationale », a-t-il indiqué, refusant de commenter les informations faisant état du recrutement d’un nouvel entraîneur à partir du mois de janvier prochain. « Je ne peux rien dire à ce sujet tant qu’il n’y a rien d’officiel », a-t-il lâché. Il s’est contenté de dire qu’il est « le responsable de l’équipe ».

Benchikha a aussi confirmé avoir rencontré l’entraîneur Damiano qui avait refusé de laisser tomber son équipe. Pour rappel, la conférence de presse de Benchikha est intervenue à la veille du stage de l’équipe nationale qui sera regroupée à Alger ce jeudi avant de rejoindre le Luxembourg le lendemain.

Benchikha a prévu des séances d’entraînement quotidiennes. En dernier, l’entraîneur national a évoqué ses relations avec la presse, affirmant qu’il s’est montré « équitable » avec les médias. Il a fait savoir qu’il n’a accordé aucune interview à la presse et ceux ayant publié des entretiens doivent s’assumer, a-t-il dit.

Kamel Mohamed

Tags: Equipe nationale CAN 2012 Abdelhak Benchikha Luxembourg

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir