jeudi 14 décembre 2017 - vous ici Accueil du site > Sports>

A J-14 de Luxembourg - Algérie

Equipe nationale : Benchikha : « Bienvenue à Zidane »

4 novembre 2010
Equipe nationale : Benchikha : « Bienvenue à Zidane (...)

Le sélectionneur national, Abdelhak Benchikha, s’est exprimé pour la première fois à un organe de presse étranger, en l’occurrence L’Equipe où il a souligné la difficulté de sa mission.

D’entrée, Benchikha a avoué au journaliste qui l’interrogeait que succéder à Rabah Saâdane était un héritage très lourd vu que le cheikh a réussi à qualifier l’Algérie au Mondial après 24 ans d’absence tout en créant un vrai groupe, une famille même.

Benchikha dira ensuite : « Il fallait bien que quelqu’un prenne sa succession. Et si cela n’avait pas été moi, ça aurait été un autre. Alors pourquoi pas Abdelhak (rires) ! » Analysant la débâcle des Verts à Bangui face à la République centrafricaine, le mois dernier, le sélectionneur national a réitéré les mêmes arguments : « C’est une défaite amère. Il est vrai que les conditions étaient extrêmement difficiles (35°, 80% de taux d’humidité et orage tropical). En même temps, nous ne pouvons pas gagner un match en perdant 85% des duels. J’avais beaucoup d’absents (Ziani, Matmour, Halliche, Meghni) et peu de temps pour préparer ce match. Et pas mal de joueurs disputaient leur premier match en Afrique. »

Abordant l’avenir, Benchikha a évoqué le choc contre le Maroc, dans le cadre de la troisième journée des éliminatoires de la CAN-2012, où son équipe doit être au firmament pour se relancer : « C’est un derby maghrébin. Nous connaissons les Marocains et ils nous connaissent. Ils ont de grandes individualités comme Chamakh. Nous essayerons d’être au top pour ce match. » Le patron des Fennecs a confirmé son souci de renforcer la barre technique en recourant à un technicien étranger en la personne de Christian Damiano, l’adjoint de Ranieri, l’entraîneur de l’AS Roma, mais ce dernier ne peut se libérer car il est toujours en poste. « Effectivement, sur les conseils d’Arrigo Sacchi, j’ai rencontré Christian Damiano à Rome.

L’offre de l’Algérie l’a intéressé. Cependant, il est en poste à la Roma. Si la situation devait évoluer, tout serait alors possible. Mais pour le moment, il fait le choix de la loyauté auprès de Ranieri. Nous continuons donc à prospecter. » Et à la question s’il était intéressé par une collaboration de Zineddine Zidane qui souhaite se rapprocher du terrain, Benchikha n’a pas hésité en lançant sur un ton amusé : « Zidane est le bienvenu. Il est chez lui et il le sait. Je suis même prêt à engager un bras de fer avec José Mourinho (rires). » Ainsi, Benchikha a survolé quelques sujets concernant l’Equipe nationale, mais c’est certainement face à la presse algérienne, le 9 de ce mois, qu’il aura à s’expliquer sur ses choix concernant les 22 joueurs retenus pour le match amical face au Luxembourg et les polémiques nées de ce remue-ménage, notamment en ce qui concerne certains éléments cadres comme Ghezzal ou Belhadj. Pour ce dernier, Benchikha devrait, selon certaines sources, le rencontrer à Doha pour discuter avec lui et lui donner probablement les raisons qui l’ont poussé à ne pas le retenir pour la rencontre du 17 novembre face au Luxembourg.

A. S-B

Tags: Equipe nationale Abdelhak Benchikha Zinédine Zidane

Source : InfoSoir

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir