mardi 17 octobre 2017 - vous ici Accueil du site > Sports>

Adlène Guedioura

« Oublier le Mondial-2010 pour gagner la CAN-2012 »

2 octobre 2010
« Oublier le Mondial-2010 pour gagner la CAN-2012 (...)

Le milieu défensif algérien de Wolverhampton, Adlène Guedioura, absent des terrains pour six mois en raison d’une blessure au tibia, a indiqué, dans un entretien publié jeudi sur le site de la FIFA,

que les Verts devaient oublier leur participation au Mondial- 2010 « pour se qualifier à la Coupe d’Afrique des Nations 2012 (CAN-2012), puis la gagner ». « L’Algérie fait face à une situation assez délicate et nouvelle.

D’un côté, nous avons la pression pour faire honneur à notre statut de récent mondialiste. Et de l’autre, il faut vite mettre cette Coupe du monde derrière nous pour se tourner vers l’avenir », a déclaré Guedioura au site FIFA.com, deux jours avant sa blessure, dimanche, au tibia face à Aston Villa (1-2) en championnat. Après sa participation au Mondial- 2010 en Afrique du Sud, l’Algérie peine à retrouver son jeu, se faisant surprendre à domicile par le Gabon en amical (1- 2), puis en concédant le nul (1- 1) à Blida face à la Tanzanie lors de la 1ère journée des éliminatoires de la CAN-2012 .

« Nous sommes dans une phase de transition. Beaucoup de joueurs, comme moi, ont intégré le groupe juste avant la Coupe du monde. Il nous manque encore des automatismes. Mais nous jouons toujours avec notre coeur. Et comme nous ne manquons pas de talent, je ne suis pas inquiet, plutôt confiant même », a confié le joueur de Wolverhampton, auteur du but égalisateur face aux Tanzaniens sur un bolide des 25 mètres. Ces deux contre-performances à domicile ont poussé le sélectionneur Rabah Saâdane à jeter l’éponge, remplacé depuis par l’entraîneur des locaux Abdelhak Benchikha. « Il ne faudrait pas oublier ce que M. Saâdane a apporté au football algérien. C’est le seul entraîneur à avoir participé à trois Coupes du monde. C’est lui qui a mis fin à 24 années de disette. Je trouve que beaucoup trop de gens le critiquent maintenant qu’il est parti. C’est un peu facile. Moi je lui dois énormément et je n’oublierai jamais cela », a indiqué le milieu défensif, qui a honoré sa première sélection avec les Verts sous Rabah Saâdane.

Concernant les objectifs de l’EN pour le futur, « The Classy Bull » (le taureau classieux, son surnom à Wolverhampton), s’est fixé comme « obligation » la qualification à la CAN-2012, puis jouer pour aller le plus loin possible. « La qualification pour la CAN-2012 est une obligation. Sur place, il faudra tout donner pour aller le plus loin possible. Je pense que l’on peut même gagner cette compétition. Ensuite, j’aimerais aider le pays à se qualifier pour une deuxième Coupe du monde consécutive. Quand on y a goûté, on veut y retourner.

D’autant que la prochaine se déroulera au Brésil, pays du football », a-t-il espéré. Guedioura, 24 ans, est revenu également sur sa participation avec les Verts au Mondial sud-africain, entrant ainsi dans « l’histoire » de l’une de ces équipes d’Algérie qui a disputé une Coupe du monde. « On pourrait interroger la moitié de la planète  : tout le monde rêve de jouer une Coupe du monde de football. J’ai fait partie de l’histoire, de l’une de ces équipes d’Algérie qui a disputé un Mondial.

C’est une grande fierté. Quand j’ai appris ma convocation, j’ai tout de suite pensé à mon père. Il a été international algérien mais n’a jamais eu la même chance que moi », s’est-il rappelé. « J’ai pris un plaisir immense à affronter l’Angleterre au Cap. D’abord, parce que je n’ai jamais vu un stade aussi beau. Ensuite, parce que dans une ambiance indescriptible, nous avons tenu tête à l’une des meilleures équipes du monde (0-0). Pour nous, c’était comme une victoire », s’est exalté l’ancien joueur de Sedan, de Noisy-le-Sec, de Créteil (France) et de Charleroi (Belgique), qui a tenu à remercier les supporters algériens pour leur soutien pendant le Mondial. « Ils ont été extraordinaires. Dès le premier jour du stage de préparation, ils étaient 200 à l’entraînement, en train de chanter. Je mangeais, je dormais avec +One, two, three, viva l’Algérie !+. Cette chanson n’a jamais quitté mon esprit », s’estil souvenu encore.

Tags: Foot Equipe nationale CAN 2012 Adlène Guedioura

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir