vendredi 22 septembre 2017 - vous ici Accueil du site > Sports>

Mondial 2014

Une véritable course contre la montre pour Halilhodzic

2 août 2011

Dix mois, c’est le temps qu’aura le sélectionneur franco-bosniaque Vahid Halilhodzic sous la main pour présenter une équipe compétitive en vue du début des éliminatoires du Mondial 2014, prévu dès le début du mois de juin prochain. C’est le pari que devra gagner le nouveau patron des Verts, qui va engager une véritable course contre la montre.

En effet, si tout le monde s’accorde à dire que l’Algérie est favorite du groupe H, composé en plus de l’Algérie, du Bénin et du vainqueur Erythrée – Rwanda, beaucoup d’Algériens savent que l’équipe d’aujourd’hui n’a absolument rien à voir avec celle qui a joué les éliminatoires du Mondial 2010. Les joueurs ont même perdu de leur motivation, comme le prouve la ruée vers les dollars des pays du Golfe, diront d’autres. C’est dire tout le défi qu’aura le nouveau patron des Verts face à lui pour bâtir une nouvelle équipe. En convoquant 33 éléments dès le 7 août prochain pour un stage de quatre jours à Paris, tout en faisant l’impasse sur le match amical Tunisie – Algérie, l’ancien sélectionneur de la Côte-d’Ivoire a d’abord voulu discuter les « yeux dans les yeux » avec ses joueurs pour essayer de trouver des explications rationnelles à la mauvaise passe de l’équipe algérienne.

« J’ai voulu rassembler 33 joueurs pour ce stage de Paris afin de discuter et dialoguer avec eux pour essayer de trouver des solutions aux problèmes rencontrés lors de la dernière rencontre face au Maroc », affirme-t-il dans une déclaration faite à Radio Algérie internationale. Vahid Halilhodzic va certainement évoquer aussi avec les joueurs les transferts des cadres de l’équipe vers les clubs des pays du Golfe, lui qui sait qu’ils vont se répercuter négativement sur le rendement de l’équipe nationale. Et même si les coéquipiers de Hassan Yebda se sont classés en quatrième position lors de la CAN 2010 et ont pris part au Mondial sud-africain, il est clair qu’aujourd’hui les Verts ne font plus peur à personne. D’ailleurs le coach du Bénin, Alain Giresse, a déclaré juste après le tirage au sort que l’Algérie a perdu beaucoup de son aura, comme l’attestent ses prestations au cours du Mondial 2010 ou même lors de ses quatre premiers matches des éliminatoires de la CAN 2012.

Cela le sélectionneur algérien le sait très bien. C’est pour cette raison qu’il a précisé qu’« il avait besoin de temps pour construire cette équipe qui traverse une période très mauvaise marquée par une crise de résultats. Notre objectif consiste à rendre l’âme à cette équipe ». Mais le temps, il ne l’aura malheureusement pas, car il faudra qu’il prenne des décisions rapides concernant le choix des éléments sur lesquelles il pourra compter lors des prochaines échéances. D’ailleurs, ce n’est pas du tout fortuit si le coach Vahid avait annoncé : « On est en train de discuter avec certains joueurs susceptibles de renforcer le groupe, mais il faut attendre le début des championnats en Algérie et à l’étranger pour voir clair ».

Tags: Equipe nationale Vahid Halilhodzic Coupe du monde 2014

Source : El-annabi.com

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir