dimanche 22 octobre 2017 - vous ici Accueil du site > Sports>

Maroc 4 – Algérie 0 : Les Lions ont rugi… les Fennecs se sont fait tout petits

5 juin 2011

Non seulement les Marocains ont pris leur revanche du match aller à Annaba, défaits (0 à 1), mais ils ont donné une véritable correction aux Algériens avec à la clé un carton humiliant de 4-0.

Les Verts se souviendront longtemps de leur virée à Marrakech, en ce samedi 4 juin 2011 où ils ont subi une défaite cuisante face au Maroc (0 à 4) pour le compte de la quatrième journée des éliminatoires de la CAN-2012. Les Marocains peuvent désormais bomber le torse et effacer la belle leçon algérienne de 1979 où les coéquipiers de Bensaoula l’avaient emporté (5 à 1) à Casablanca. Même l’histoire se corrige, apparemment, puisque les hommes de Gerets se sont baladés hier, en faisant preuve d’une maîtrise technique et tactique à la hauteur de leur ambition de, non seulement prendre leur revanche sur la défaite du match aller à Annaba (0 à 1), qu’ils n’ont jamais avalée, mais de reprendre la tête du groupe D qualificatif pour la phase finale qu’abriteront conjointement la Guinée équatoriale et le Gabon au début de l’année prochaine.

Pourtant, toutes les conditions - en apparence - étaient réunies jusqu’au coup d’envoi de la rencontre qu’a officiée avec brio l’Ivoirien Désiré Doué Noumandiez : une préparation comme le souhaitait le sélectionneur national, le retour des cadres de l’équipe (Bougherra, Ziani, Matmour, Kadir), un accueil chaleureux et aucune hostilité de la part des Marocains. Mais il fallait compter avec la hargne, la présence et la supériorité de ces derniers face à des Algériens méconnaissables, incapables de hisser leur jeu ni d’afficher cet esprit « guerrier » qui faisait un peu leur force par le passé, voire qui cachait bien leurs faiblesses technico-tactiques, c’est selon. L’entame du match est algérienne avec un coup franc dès la première minute en faveur de Ziani qui adresse un centre que la défense marocaine n’a pas eu de mal à dégager. La réaction marocaine parvient cinq minutes après quand deux joueurs, Chamakh et Hadji, se retrouvent seuls sur un corner, mais heureusement que le gardien Mbolhi était là pour capter le ballon.

Les protégés de Benchikha se procurent ensuite une bonne occasion suite à un corner et à une tête d’Antar Yahia qui passe légèrement à côté, même si l’arbitre avait sifflé une faute du capitaine des Verts. Ces derniers semblaient tenir leur sujet, du moins pendant les vingt-cinq premières minutes jusqu’à ce corner qui amena le premier but marocain signé Benatia qui réussit à échapper à la vigilance de Yahia. Boostés par cette réalisation, les Lions de l’Atlas repartent à l’abordage en tenant à la gorge les Algériens et en se procurant d’autres occasions, comme cette « Madjer » (talonnade) tentée par Hadji qui a trouvé Mbolhi au bon endroit pour intercepter. Ce qu’il ne pourra faire lorsqu’à la (37’) il se retrouve face à Chamakh qui aggrave la marque, enfonçant un peu plus les Algériens. Et quand la chance vous tourne le dos, même Lacen voit sa frappe détournée in extremis par Lamyaghri et Djebbour sa tête rageuse (41’) percuter le montant droit du portier marocain. Que dire alors de Benchikha qui a certainement fait son speech dans le vestiaire, durant la pause, avant de faire un double changement : Boudebouz et Matmour à la place de Yebda et Kadir. Un coaching qui ne donnera rien et ce sont les Marocains qui vont répondre à leurs supporters, qui réclamaient un trois à zéro, grâce à une troisième réalisation de Hadji qui profitera une nouvelle fois d’une défense algérienne disloquée ! Et le festival était loin d’être terminé puisque neuf minutes plus tard, Assaïdi déclenche une longue chevauchée sur l’aile gauche, se joue de Mehdi Mostefa auquel il fait littéralement mordre le gazon avant de glisser le ballon entre les jambes de Mbolhi (4-0).

La note aurait pu être encore plus sévère si le portier algérien n’avait pas réussi quelques parades comme ce tir de Boussoufa (88’) qui prenait le chemin des buts. Les cinq minutes additionnelles paraissaient longues et éprouvantes pour les supporters algériens qui ont fait le déplacement à Marrakech et les millions qui étaient en face de leur télé, tous frustrés et impuissants devant ce châtiment infligé par les Lions de l’Atlas aux Fennecs qui restera dans les annales du football des deux pays.

Déclarations

Benchikha : « Nous sommes tombés sur une très bonne équipe marocaine »

Le sélectionneur national, Abdelhak Benchikha, a expliqué que la sélection algérienne avait « très bien joué pendant les 20 premières minutes, faisant jeu égal avec le Maroc. Mais le premier but nous a été fatal, puisqu’il est venu sur un coup de pied arrêté. Ce but nous a fait beaucoup mal, puis nous avons laissé beaucoup d’espace, notamment lors du deuxième but. Je considère très grave de laisser un joueur de l’équipe adverse s’échapper d’une telle façon du milieu de terrain », a-t-il ajouté. « Cela n’enlève rien au mérite du Maroc. Nous sommes tombés sur une très bonne équipe marocaine, elle a été motivée. Ce que je regrette, c’est que nous n’avons pas profité de nos moments forts. A 2-0, nous pouvions égaliser », a analysé Benchikha. « Je suis très déçu parce que je suis avant tout un supporter de la sélection algérienne. Je vais prendre tout sur mon dos, je vais protéger mes joueurs. Avec moi c’est tout le monde qui gagne et tout le monde qui perd, je ne vais pas tirer à boulets rouges sur la défense ». Quant aux chances de l’Algérie de se qualifier à la phase finale de la CAN-2012 après cette lourde défaite, le patron des Verts a estimé que « mathématiquement, c’est encore possible. Nous ne sommes pas encore éliminés », a-t-il conclu.

Gerets : « Une belle récompense pour mes joueurs »

Le sélectionneur national marocain, Eric Gerets, était aux anges à la fin de la rencontre face à l’Algérie. Il dit que même s’il attendait à un match d’hommes de la part de ses joueurs, il reconnaît qu’il ne s’attendait pas à un tel score. « Je crois que c’est le meilleur match que le Maroc ait joué depuis longtemps.

Nous étions la meilleure équipe sur le terrain, tactiquement nous étions meilleurs. Ce 4-0 est une belle récompense pour mes joueurs. Je n’étais pas sûr de gagner, mais j’étais sûr que mes joueurs allaient faire le maximum pour remporter les trois points » a-t-il déclaré lors de la conférence de presse tenue juste après le match.

Matmour : « Nous sommes passés complètement à côté »

Abattu, l’attaquant des Verts Karim Matmour ne trouvait pas les mots pour justifier l’humiliante mais certainement l’inattendue défaite concédée par son équipe face au Maroc. Un revers qui compromet sérieusement les chances de l’Equipe Nationale dans ces éliminatoires de la CAN-2012. « Il n’y a rien à cacher. Aujourd’hui, nous sommes passés complètement à côté de notre sujet. Je dirais tout simplement que nous avons raté notre match. Je crois que la suite de ces éliminatoires sera très compliquée pour nous.

Ce résultat risque de nous être fatal. Ceci dit, nous allons faire de notre mieux pour rectifier le tir. Nous avons trois points de retard sur le Maroc, mais il reste encore deux matchs à jouer. Aujourd’hui, nous avons fait de notre mieux, mais en parallèle, nous n’avons rien fait pour espérer gagner. Nous demandons pardon à nos supporters, qui attendaient beaucoup de nous. Nous allons nous donner à fond pour le reste des matchs et même si nous ne nous qualifions pas, il faut que tout le monde sache que nous avons une équipe jeune et qu’il y aura d’autres aventures », nous a-t-il déclaré.

Bougherra : « Cette défaite nous a fait très mal »

Le défenseur axial de l’Equipe Nationale, Madjid Bougherra, estime que la défaite a fait énormément mal au groupe. « C’est une défaite inattendue et elle nous a fait énormément mal. Toutefois, il faut savoir que nous ne sommes pas encore morts. Il est vrai que prendre quatre buts est très difficile à digérer, mais ce n’est pas la fin du monde. C’est peut-être même une défaite qui nous fera du bien à l’avenir. Elle peut être salutaire pour l’équipe, qui devra se reprendre. Nous ne devons pas rester coincés dans cette défaite, aussi amère soit-elle », a-t-il déclaré. Concernant l’explication qu’il peut donner pour cet échec, Bougherra avouera que son équipe était passée à côté. « Nous n’avons pas su gérer nos moments forts dans le match. Mais je pense que tout s’est joué après le premier but, qui nous avait scié les jambes. Nous n’avons pas réussi à retrouver notre rythme, ce qui a facilité la tâche aux Marocains », a-t-il conclu.

Antar Yahia : « Nous avons été très mauvais »

« Nous avons été nuls, nous avons été très mauvais. Je n’ai rien à dire d’autre. Je pense que tout le monde a vu le match, le score est lourd et il n’y a pas d’excuses. Nous allons faire l’analyse en temps voulu, c’est tout ce que je peux dire ».

Ferradj : « Ils étaient meilleurs que nous »

« Ils étaient meilleurs que nous, c’est tout ce que je peux dire. Sincèrement, je ne sais pas où ça n’a pas marché’’.

Kharja : « Je ne m’attendais pas à un score aussi large »

« Je remercie le public qui a été derrière nous. On prend une bonne option après cette victoire mais il reste encore deux matches à jouer, en Centrafrique et à domicile contre la Tanzanie. On savoure ce succès puis on pensera aux prochains matches. Sincèrement, je ne m’attendais pas à un score aussi large, on était confiant avant le match, on a très bien joué et notre victoire est méritée ».

Chamakh : « Nous avons su montrer nos qualités »

« Ca a été un match plein, nous avons préparé cette rencontre depuis longtemps. Je pense qu’il y avait un peu de pression de notre côté, nous avons su montrer nos qualités. Nous avons fait un grand pas vers la qualification, ça reste un match à trois points et si on fait un faux-pas lors des deux dernières rencontres ça n’aura servi alors à rien de battre l’Algérie. Nous devons avoir la même concentration durant les deux autres matches encore au programme ».

Benatia : « Un grand pas vers la qualification »

« On a fait ce qu’il fallait, après avoir réussi le premier but c’était plus facile. L’Algérie a fait un bon début, mais l’essentiel était de ne pas encaisser lors de leur domination. Le premier but nous a beaucoup aidés. Nous avons fait un grand pas vers la qualification. On le savait avant le match que celui qui gagne prendra un ascendant psychologique. Mais faire un grand pas ne veut pas dire qu’on est qualifié, il faut prendre au sérieux les deux autres rencontres qu’il nous reste ».

Tags: Algérie Equipe nationale Maroc CAN 2012

Source : InfoSoir

11 Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

11 commentaires


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir