mercredi 23 août 2017 - vous ici Accueil du site > Sports>

Algérie – Maroc : Un seul mot d’ordre, la victoire

27 mars 2011

Lorsque les Verts affronteront ce soir l’équipe marocaine au stade du 19-Mai 1956 de Annaba, ils n’auront qu’une seule idée en tête : rafler la mise.

Mais pour cela, il faudra qu’ils se surpassent, car la victoire est impérative pour maintenir l’espoir d’une éventuelle qualification. Les coéquipiers de Antar Yahia sont donc condamnés à vaincre leurs homologues marocains qui, eux, pourraient se contenter d’éviter la défaite.

En conséquence, le coach Benchikha va présenter un onze algérien résolument offensif, tout en restant vigilant derrière. Bougherra, absent pour cause de blessure, sera remplacé par Medjani qui évoluera probablement aux côtés de Antar Yahia, Mesbah et Mehdi Mostefa en défense. Lors des dernières séances d’entraînement, et avec l’arrivée de Nadir Belhadj, Benchikha a procédé à quelques retouches pour améliorer le placement des joueurs. Pour le milieu, il dispose de plusieurs joueurs polyvalents avec Ziani, Yebda, Lacen, Boudebouz, Lemouchia, Djabou, Metref et n’aura donc que l’embarras du choix. En vérité, les appréhensions du coach national se situent au niveau de l’attaque. De Djebbour, Ghezzal et Ziaya, qui fera preuve d’efficacité ? Quoi qu’il en soit, Benchikha, au cours des dernières séances, a essayé plusieurs variantes. Quel schéma va-t-il adopter pour surprendre l’adversaire ? Nul n’ignore que la pression sera présente dans les deux camps, mais tout de même un peu plus chez les Verts, contraints de trouver coûte que coûte la faille dans la défense marocaine.

Ceci étant, la prudence sera également de mise, car le Maroc, avec ses attaquants comme Chamakh, Tarabt et Boussoufa, misera sur les contres. A ce sujet, le doute n’est pas permis puisque Gerets a annoncé qu’il entamera le match avec un strict 4-5-1. Dans toutes leurs déclarations, les joueurs parlent de concentration, de solidarité et d’un esprit guerrier. Ils affirment que c’est le terrain qui tranchera. « Il ne faut pas trop philosopher, nous devons gagner ce match et nous relancer dans la course à la qualification  ». Ce sont là les propos de Benchikha dans sa dernière conférence. Tous les ingrédients sont donc réunis dans ce grand derby maghrébin au départ indécis, mais où le rôle du douzième homme, à savoir le public, devrait s’avérer déterminant.

Tags: Algérie Maroc CAN 2012 Match

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir