mardi 24 octobre 2017 - vous ici Accueil du site > Science/Tech>

Boufarik / Gaz et pétrole

Algérie : Un nouveau centre d’excellence mondiale

8 novembre 2010

L’Algérie vient de se doter d’un nouveau centre d’excellence mondiale avec une technologie de pointe pour l’augmentation de sa capacité pétrolière, gazière et électrique.

Relevant de la filiale Algérie - Global Services de GE Oil & Gas (Algesco), ce centre, le plus important des services dans le monde, est implanté dans la localité de Guerouaou (Boufarik), dans la wilaya de Blida. Il a été inauguré, cette semaine, par le ministre de l’Energie et des Mines, Youcef Yousfi, et emploie 170 Algériens, dont environ 90 ingénieurs confirmés.

Le centre de services se chargera de la restauration des équipements de turbine à gaz et l’extension de la durée de vie des composants de ces turbines. Créée depuis 1993 à Hassi R’mel dans le cadre du partenariat entre les entités Sonatrach, Sonelgaz et General Electric (GE, grand groupe américain qui fournit 70% des turbines à gaz fonctionnant en Algérie), Algesco pour rappel, fournit des services de réparation et des prestations pour une large gamme de turbines et de compresseurs, ainsi que pour tous les équipements connexes aux secteurs des hydrocarbures et de la production électrique en Algérie.

Sa nouvelle infrastructure de Boufarik, d’environ 18 300 m2 avec un investissement de 36 millions de dollars, s’inscrit dans la politique de soutien à la croissance appuyée par l’industrie pétrolière, gazière et électrique en Algérie. Le P-DG de GE & Gas, Claudi Santiago nous a révélé, en marge de la cérémonie de l’inauguration du centre, qu’outre la maintenance, la réparation et la fabrication par la suite de pièces de rechange des turbines et compresseurs, cette infrastructure stratégique qui vient comme deuxième étape de ce partenariat développé en 1993, prévoit la formation de 2 000 ingénieurs de Sonatrach dans l’avenir dans le cadre du transfert du savoir-faire à de jeunes ingénieurs algériens, ainsi que leur envoi en Afrique du Nord.

Elle compte également un centre de diagnostic capable, selon lui, d’anticiper par satellite des problèmes de pannes coûteuses qui peuvent freiner le travail des partenaires. Le P-DG d’Algesco nous a précisé : « Nous avons des rapports très privilégiés et positifs avec Sonatrach et Sonelgaz. On voit cet investissement comme le début d’une nouvelle étape pour continuer à se localiser. Nous nous engageons à continuer à investir dans la création de postes d’emploi, la formation, la collaboration dans la recherche avec les universités locales et à créer de la valeur ajoutée dans un pays qui nous a beaucoup donné par le passé. ».

M. Sahnoun, vice-président de Sonatrach, qui compte parmi les plus gros clients de GE au monde, et le 11e plus grand consortium pétrolier dans le monde, a, lors de sa lecture du discours du ministre de l’Energie et des Mines, rappelé : « C’est là une base féconde pour un partenariat gagnant-gagnant pour lequel nous avons de nouvelles ambitions avec notamment les opportunités que nous pouvons saisir ensemble dans le domaine de l’investissement dans la production industrielle… avec pour cela les encouragements et l’appui des pouvoirs publics. » Les plans de développement de Sonatrach continueront, dans les années à venir, à se dérouler à des niveaux d’investissements élevés, selon l’intervenant.

S.L

Tags: Algérie Hydrocarbure Gaz

Source : InfoSoir

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir