lundi 23 octobre 2017 - vous ici Accueil du site > Science/Tech>

Algérie : Le centre des techniques spatiales opérationnel début 2011

3 novembre 2010
Algérie : Le centre des techniques spatiales opérationnel (...)

Le centre des techniques spatiales de Bir El Djir sera opérationnel au cours du 1er semestre 2011, a annoncé hier matin, Azzedine Oussedik, directeur général de l’Agence spatiale algérienne (ASAL), en marge du 2ème Congrès international sur les TIC, organisé les 2 et 4 novembre en cours, à l’hôtel Sheraton & towers.

Le CTS de Bir El Djir aura pour mission la fabrication et le montage de micro satellites. Le premier satellite artificiel, 100% algérien, sera fabriqué dans ce nouveau centre en cours de réalisation à Bir El Djir, non loin de l’université Mohamed Boudiaf (ex USTO). La réalisation de ce troisième satellite algérien, Alsat2-B, qui sera cette fois-ci entièrement réalisé par des ingénieurs algériens, sera entamée prochainement, le lancement étant prévu pour fin 2011. « Le programme spatial algérien s’appuie, essentiellement, sur la formation des hommes. Nous ne pouvons pas parler d’un programme si nous n’avons pas la ressource humaine (…) Le programme s’appuie aussi sur des objectifs clairs : la maîtrise, la formation et le développement des applications au service des différents secteurs utilisateurs.

Tous les secteurs ont besoin de télédétection. Pourquoi ? Pour faire la cartographie des ressources naturelles. Si nous voulons une gestion rationnelle des ressources, il faut connaître ces ressources. Pour les connaître, il faut des outils d’observation et il faut aussi maîtriser le traitement des images satellitaires (…) Le traitement c’est l’informatique, le génie logiciel, les mathématiques, l’analyse numérique, tout l’arrière-plan en terme de maîtrise du traitement des images. C’est aussi la maîtrise technologique. Nous avons l’ambition de pouvoir aller progressivement, avec beaucoup de modestie, à des systèmes spatiaux. Dans le cadre du programme spatial algérien qui a commencé en 2006, nous avons réalisé beaucoup de choses durant ces quatre premières années. Le programme avance. Nous avons un potentiel humain qui évolue. Nous avons des docteurs, des ingénieurs et des techniciens pour mener ce programme  », a affirmé le DG de l’ASAL. Les projets d’applications spatiales menés par l’ASAL sont au service des secteurs nationaux (désertification, feux de forêts, risque acridien, ressources en eau, agriculture…).

Le même responsable a également annoncé que le projet de la constellation des satellites africains sera lancé en 2011. « L’accord de coopération signé fin 2009 porte dans ses dimensions, sur la mise sur orbite de satellites spécialisés dans la télédétection, la prévention et la gestion et l’élaboration des cartes des catastrophes naturelles en particulier les inondations. Le projet de la constellation des satellites africains sera opérationnel dans trois ans », a-t-il précisé. L’accord de coopération pour le lancement du projet de constellation africaine de satellites, pour la gestion des ressources (ARMC), a été signé à Alger, entre les agences spatiales d’Algérie, d’Afrique du Sud, du Nigéria et du Kenya.

Sofiane M.

Tags: Algérie Alger Centre des techniques spatiales

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir