mardi 24 octobre 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale > Annaba info>

Ses plages, ses paysages, sa corniche et ses quartiers

Récit sur la ville de Annaba en Algérie

23 juin 2004

Je suis né Annaba, à la Ménadia plus précisément, un quartier se situant sur la Zone de St-cloud, à 100m de la plage du même nom, renommée de nos jours Rizi Amor.

La plage de St-cloud !! Qui ne la connaît pas ?? Avec Chapuis et El-kattara, elle constitue la fameuse corniche de Annaba, plus de 3km de régal pour les yeux !! 3km de pur bonheur, que ce soit l’été ou l’hiver.

JPEG - 57.7 ko
La corniche
La Corniche de Annaba, 3 km de bonheur

Je me rappelle mon enfance, sur cette corniche, un hiver de l’année 1985, un temps nuageux, gris et humide y régnait, sur ce sable de la "Plage des juifs" lourd et imbibé d’eau de mer.

Petite plage qui jouxte celle de St-Cloud, séparaient par le Tro-carré : ensemble de roches ou se retrouvent les pêcheurs à la canne de bambou.

Sur cette plage se trouvait la "Pierre carrée", un rocher qui jaillissait de nulle part à une centaine de mètres du rivage, et qui fut détruit un jour de tempête à la fin des années 80, et dont le souvenir reste dans le cœur des ses admirateurs, sur ce bord de mer, on jouait avec les rebonds des pierres sur la surface de ce grand bleu calme "comme une table", comme on le dit si bien chez nous. Les rires qui égayaient ces plages presque désertes en cette saison, et l’insouciance, étaient notre quotidien !!

JPEG - 55.3 ko
Plage des juifs
Vue du côté droit, où ont peut apercevoir le Tro-carré

On pouvait aussi distinguer pas très loin le Rocher blanc, qui se trouvait à El-kattara, endroit rocheux, et emplacement de prédilection pour Oulad el-quarti (les enfants du quartier), car seuls les bons nageurs pouvaient s’en sortir dans cette multitude de roches coupantes remplies d’oursins.
On pouvait assister en été, à des concours de plongeons artistiques improvisés, des sauts de plus de 6 ou 7 mètres de haut, à partir d’un plongeoir qui s’appelle El trigue (la route), il porte ce nom car c’est une extension de route inachevée qui surplombe toutes les roches d’El-kattara.

JPEG - 54.9 ko
Plage des juifs
Vue du côté gauche, où on peut apercevoir le Rocher blanc et la cité universitaire ALZON

Les roches d’El-kattara !!! Connues pour leur source d’eau pure et inépuisable et qui selon la légende, possède des vertus de guérison. A l’abri des regards cachées par ces énormes pierres de granite, se retrouvaient toutes les générations ; des couples pour profiter ENFIN !! D’un moment d’intimité et de câlins, les vieilles femmes qui se vouent à des rituels étranges de magie noire, les hommes qui peuvent boire de l’alcool et fumer leur joint sans être dérangés

JPEG - 60.9 ko
El-kattara

Plus haut, sur la route, le ballet incessant de voitures autour de la cité universitaire pour filles ALZON, où le jeux de séduction entre résidentes et dragueurs était un rendez-vous quotidien le soir tombant. Les hommes en bas qui parlaient à haute voix, pour que les filles qui se trouvaient sur une terrasse à plusieurs mètres plus haut les entendent, vu que la présence d’homme dans le résidence était interdite. des échanges codifiés qu’on ne pouvait entendre qu’à cet endroit, mais qui ont malheureusement disparu de nos jours, remplacés par le téléphone portable.

JPEG - 42.6 ko
Vue générale prise de Toche

...A suivre

Tags: Algérie Annaba

Source : El-annabi.com

4 Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

8 commentaires

  • salam,merci mon frere pour ces jolis mots,moi ossi j’ai grandis a la menadia ,que j’oublie jamais,malgé la distance qui me sépare de ce quartier,et saint cloud en générale.

    Répondre à ce message

    • Récit sur la ville de Annaba en Algérie 27 juillet 2010 22:58, par nadia

      Bonsoir a tous .Malgres cette grande distance qui nous separe je n’oublierais jamais ma ville natale ou j’ais vecue ou j’ais mes meilleurs amies LEILA,jamila etSOUAD.quartier de st cloud boulevard fellah rachid ou nous avons passer nos beaux moments sur cette belles corniche.enssemble pleine de joies ou de douleurs en y etaient toujours la planter come un poto.je dois retourner avec mes enfants et leurs faire voirla belle ville dl’ennab gros bisous a tous les annabi et le quarter st cloud ou j’ais grandie et j’espere acheter une peutite maison pour mon retour inchallah .

      Répondre à ce message

    • Récit sur la ville de Annaba en Algérie 17 août 2010 12:48, par chalfi

      tres touchée par tous ses commentaires,portant,je voudrais dire un peu ce que je pense :"je ne suis pas native de annaba ;mon père est bonois ould la rue philipe né en 1919 (la place d’arme)et ma mère née en 1931 bente bourmette el guez ;...cette ville a quelque chose de magique...c’est une ville généreuse qui ouvre les bras à tous sans prendre en consideration leurs origines c’est une ville sans préjugés ...et on ne peut que lui rendre la pareille sauf que cette ville a été abondonnée par ses propres enfants qui se sont mis en retrait laissant les autres faire d’elle...,il fallait leur dire faites comme chez vous mais n’oubliez pas que vous étes chez nous !!!"

      Répondre à ce message

      • Récit sur la ville de Annaba en Algérie 1er mai 2011 18:55, par aifor

        entierement daccord avec vous, je suis bonoise et malheureusement ma famille et moi avons le sentiment d’etre etrangers ds notre propre ville envahie par "les autres",mes oncles sont restes en retrait et je les comprend tout afait ,car moi meme je n’arrive pas à trouver ma place parmis ces ..."autres"...nous sommes victimes de notre education tout simplement.PAUVRE ANNABA DE NOS JOURS ET DE CE QU ELLE EST DEVENUE.... !

        Répondre à ce message

  • Récit sur la ville de Annaba en Algérie par khamira 27 juillet 2010 22:39

    bonsoir a tous hee oui c’etait le beau moment ou je me promener avec mes amies leila et jamila en n’est filles du quartier st cloud.surtout apres le ftour du mois sacre du ramadan c’etait les annees 77a 83,tous les soirs notre promenade sur la corniche,je pense souvent a ma vie e tant jeune fille, le jour ou j’ais quitter ma belle annaba que j’adore et j’aimerai mourir dans ma cette belle wilaya amour de mon enfance c’est st cloud bisous.

    Répondre à ce message

  • Récit sur la ville de Annaba en Algérie par nadia 27 juillet 2010 22:45

    salut il y a toujours de la publicite de zurich -annaba mais cliquant il n’y a pas de directe il faut faire escale a alger ,je voudrais bien savoir pour quel raison il n’y a pas des vols directe des capitales d’europe exemlpe la tunisie de partout il y a meme un vol de rome tabarka,paris benzart ,stuttgart sfax pourquoi annaba non ?

    Répondre à ce message

  • Récit sur la ville de Annaba en Algérie par nadia 27 juillet 2010 23:20

    la plus belle c’est toi annaba que tu ma pris dans tes bras .et je dois y retourner chaque fois bonne nuit annaba je voudrais te voir la nuit mais le t’est bien peuple merci annabaaaaaaaaaaaaaaaa.ma ville natale.

    Répondre à ce message


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir