mercredi 23 août 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Elle a animé hier une conférence-débat à l’Ecole supérieure de sciences politiques

Algérie : Rachida Dati vante les vertus de l’UPM

6 décembre 2010
Algérie : Rachida Dati vante les vertus de l'UPM

Mme Rachida Dati, députée au Parlement européen, et ex-garde des Sceaux et ministre de la Justice française, est depuis hier à Alger, pour vendre le projet cher à Sarkozy de l’Union pour la Méditerranée (UPM).

Un projet qui peine à avancer depuis son lancement officiel, en juillet 2008. Secret de Polichinelle, les pays de la rive sud de la Méditerranée, à leur tête l’Algérie, refusent légitimement de s’associer au projet de l’UPM qui inclut l’Etat d’Israël, tant que le conflit israélo-palestinien perdure.

La cause du Sahara occidental sera naturellement au cœur de cette conférence-débat. L’eurodéputée a, rappelons-le, voté contre la dernière résolution du Parlement européen portant envoi d’une mission d’enquête sur les violences commises par le Maroc contre les populations sahraouies dans la région d’El-Ayoun. La position de l’ex-garde des Sceaux française découle-t-elle de la position officielle de la France sur la question du Sahara occidental, ou bien l’avait-elle prise en tenant compte de ses origines maghéribines, elle qui est de père marocain et de mère algérienne ?

A cette question posée hier, à l’occasion de sa conférence de presse tenue à l’Ecole nationale supérieure des sciences politiques (ENSSP) d’Alger, Mme Dati a répondu que sa position n’était motivée ni par des considérations politiques ni par ses origines maghrébines, mais bien par son « ignorance » de ce qui a bien pu se passer dans les territoires occupés du Sahara occidental. « Moi, je porte l’intérêt général, je ne vote pas sur des choses que je ne connais pas ! Le vote sur cette résolution a d’ailleurs été précipité. Il aurait dû attendre au moins jusqu’à décembre au lieu d’octobre », s’est-elle justifiée. Auparavant, et au cours de sa conférence - débat sur le thème « Quel avenir pour l’UPM ? », tenue à l’amphithéâtre de l’ENSSP, Mme Dati a appelé à « laisser l’ONU faire son travail », pour la résolution de la question du Sahara occidental. « C’est vrai qu’il faut des éclairages sur les événements qui ont eu lieu au Sahara occidental, mais devons-nous pour autant radicaliser les choses ? », s’est-elle interrogée. S’agissant du conflit israélo-palestinien, la juriste française a appelé à « dépasser ce conflit » et à « penser davantage à faire avancer le projet de l’UPM ».

Même si elle reconnaît la « sensibilité » du projet de l’UPM, Dati a déclaré qu’elle croyait fermement « à l’urgence de recevoir ce projet ». « La Méditerranée est à la fois, un lieu d’échanges, mais aussi de tensions, pour ne pas dire de séparations. D’où notre destin commun à construire ensemble cette union ».

A ceux qui estiment que ce projet n’a pas avancé d’un iota depuis son lancement, Mme Dati a tenté de démontrer que des projets économiques sont en passe d’être réalisés dans le cadre de l’UPM. Elle a cité les projets du plan solaire et des systèmes de protection de l’environnement. Abordant l’immigration clandestine, l’ex-ministre française a indiqué que la France, tout comme les autres pays du vieux continent, « n’est ni pour une immigration zéro ni pour des régularisations massives ». Pour elle, « s’attaquer à l’immigration clandestine, c’est aussi s’attaquer à la misère humaine ». D’où, soutient-elle, la nécessité d’instaurer un « partenariat concerté » sur l’immigration entre les pays des deux rives de la Méditerranée.

Farid Abdeladim

Tags: Algérie UMP Rachida Dati

Source : Le Jeune Independant

1 Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

2 commentaires

  • Algérie : Rachida Dati vante les vertus de l’UPM par Madracen 6 décembre 2010 01:16

    Elle ne dit que des conneries. On sait bien que l’UPM n’existe plus que sur du papier à entête de l’Elysée ! On sait bien qu’elle roule pour le régime policier marocain aux ordres de Paris. On sait bien que l’Europe a besoin, dans les années qui viennent, de dizaines de millions d’émigrés et que son problème est comment les faire accepter sachant que si il n’y a pas d’émigrés la crise s’accentue et lorsqu’elle s’accentue les indigènes vont s’en prendre aux étrangers qu’on va expulser ce qui va aggraver davantage la crise etc, etc.

    Répondre à ce message

    • Algérie : Rachida Dati vante les vertus de l’UPM 6 décembre 2010 18:38, par INTELLIGENTSIA

      bonsoir,
      RACHIDA est tellement oisive, qu’elle veut fourrer son nez dans la politique algérienne.nous ne voulons pas de toi, dans un grand pays comme le nôtre.
      T’as déjà casé ta soeur à un algérien et brisé une famille entière.ALORS BASTA occupe -toi d ’autres choses,la politique algérienne est très solide avec le président bouteflika ;occupe-toi de ta mairie, de tes sorties, de tes robes DIOR, detes tubes de rouge-à lèvres de petites ados.

      LAISSe-nous en paix.Tu veux faire de la récup, et ben toutes les têtes pensantes s’opposent à toi à tes projets morbides...LE PEUPE SAHRAOUI a LA LIBRE PAROLE ET DECIDERA DE SON AUTONOMIE ;
      stp,occupe-to de tes soirées mondaines et DES TES LEGGINGs.MERCI.

      Répondre à ce message


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir