lundi 23 octobre 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Ould Kablia

Algérie : Des gardes communaux rejoindront l’armée

4 décembre 2010
Algérie : Des gardes communaux rejoindront l'armée

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales M. Daho Ould Kablia a réitéré, jeudi, l’importance accordée par les pouvoirs publics au devenir des éléments de la Garde communale, affirmant que les deux tiers de l’effectif de ce corps seront incorporés dans les rangs de l’Armée nationale populaire (ANP).

Le ministre, qui s’exprimait en marge de la cérémonie de sortie de la 12ème promotion des agents femmes de l’ordre public, à l’école de police d’Aïn Benian, a indiqué que le ministère de la Défense nationale a décidé de ne garder qu’environ les deux tiers des effectifs de la Garde communale. Ce choix, précisera-t-il, est fait en fonction des personnes qui présentent plus d’aptitude à continuer à servir dans les rangs de l’ANP. Le ministre a expliqué que l’ANP avait utilisé l’ensemble du corps de la Garde communale « dans toutes les opérations sécuritaires qu’elle avait menées sur l’ensemble du territoire national dans le cadre du redéploiement ». Concernant le tiers des effectifs restant, M. Ould Kablia a signalé qu’une partie est déjà touchée par la retraite et une autre va être admise en congé de maladie de longue durée et il y a ceux qui seront déployés au sein de la police communale. « Une première tranche de 3.300 gardes communaux va être suivie par une dizaine de milliers d’autres après leur formation et leur recyclage », a-t-il expliqué, précisant que d’autres « seront affectés à des tâches pour lesquelles ils ont été préparés, comme la surveillance, la sécurité au niveau de certains corps qui en ont fait la demande, tels que les forestiers et les entreprises de surveillance ».

D’autre part, le ministre n’a pas exclu l’éventualité de restituer des armes aux citoyens ayant fait la demande pour participer à la lutte contre le terrorisme. « C’est une éventualité qui a été examinée et sur laquelle il y a une possibilité de décision positive. Cette décision sera, en tout état de cause, examinée et décidée en fonction de la situation sécuritaire  », a-t-il dit, relevant l’existence de quelques zones où « le terrorisme continue à sévir ». M. Ould Kablia a rappelé que ces armes avaient été retirées dans le cadre de la proclamation de l’état d’urgence dans les années 1990, expliquant que cette décision « n’est pas venue pénaliser les citoyens mais pour empêcher que ces armes ne soient prises par les mouvements terroristes qui étaient assez nombreux à l’époque ».

Tout en rappelant que la capitale reste la cible privilégiée des groupes terroristes, le ministre de l’Intérieur a affirmé que « tous les services de sécurité relevant de la Gendarmerie, de la Sûreté nationale et l’Armée sont prêts à faire face aux groupes terroristes qui tentent de s’introduire à Alger et en faire une vitrine publicitaire pour leurs opérations ». Concernant l’usage, récemment, d’explosifs par des groupes terroristes contre un convoi administratif dans la wilaya de Boumerdès, le ministre a affirmé que cela « a été sans effet ». Abordant les dernières émeutes de Diar El Afia, M. Ould Kablia a précisé que les services de sûreté sont intervenus, soulignant que « les choses ont repris leur cours normal ». Certaines personnes, a-t-il tenu à souligner, ont procédé, à l’occasion d’un recensement, à la construction d’habitations précaires aux alentours du quartier pour bénéficier de nouveaux logements, d’où « l’ordre de démolition de ces habitations  ». Après l’intervention des autorités pour la destruction, « des jeunes du quartier, en majorité des mineurs, ont défié les services de sûreté en tentant de manifester leur solidarité avec ces personnes ». Le ministre a estimé, enfin, que les revendications des citoyens sont souvent légitimes mais qu’il faudra trouver un autre moyen de les poser. Daho Ould Kablia et le directeur général de la sûreté nationale, le général-major Abdelghani Hamel ont présidé jeudi la cérémonie de sortie de la 12eme promotion d’agents féminins de l’ordre public à l’Ecole de police de Ain Benian. Cette promotion, baptisée du nom de la martyre de la Révolution de libération nationale « Rekia Arras », compte 489 agents féminins ayant suivi une formation théorique englobant des connaissances juridiques, scientifiques et techniques durant une période de neuf mois, outre de visites sur le terrain.

Djamel Belaïfa

Tags: Algérie Armée

Source : Le Quotidien d'Oran

2 Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

2 commentaires

  • Algérie : Des gardes communaux rejoindront l’armée par rachide19 8 janvier 2011 19:42

    premiérement merci mille fois d’avance atous les équipes d’administrations RADP DZ.

    Bonne année meilleurs voeux , Vous êtes tous les équipes RADP DZ heureux ,joyeux dans le paradis.

    Mr : le PDG de la fonction publics RADP DZ,

    Un grand honneur pour nous d’étendre notre haut-commissaire à vous et à l’acceptation respectueuse de cette demande visait à intervenir afin de me donner mon droit d’être ex chef du détachement de la garde commune retraité en l’année 2000 , et fils de chahid. sous le n° 1056/95.

    mon PDG , je vous informez a ce jour que les autorités wilaya garde communale de sétif , n’ont pas été réglés ma situations actuellemnet suivants l’application loi 07/99 indiqué que les ayants droits fils de chahid à bénéficier 2 catégorie plus 7,5 ans apartir du 05 avril 1999.

    je vous signalé que j’ai travailler dans les secteurs publics d’etat depuits 1972 jusqu’a 30 avril 2000 (ma retraite).

    Véuillez agréer Mr : le PDG de RADP DZ , l’expréssions de mes sentimes distinguées.

    signe : lamraoui nourredine ex chef de detachement de la garde communale N°1056/95.

    j’accepte mon message signé et accorder par moi meme :lamraoui nouredine.

    Répondre à ce message

  • Algérie : Des gardes communaux rejoindront l’armée par supere 14 février 2011 11:52

    je souhaite que l’etat revise la situation de la garde communale,qui ont donner leur vie pour la nation,aujordhui ces gents attends que leur status,comme tous les algeriens,et leur encadrement,

    Répondre à ce message


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir