lundi 23 octobre 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Formation professionnelle

Algérie : Le syndicat rejette les augmentations des salaires

4 décembre 2010

Un refus catégorique a été exprimé par le syndicat national des travailleurs de la formation professionnelle en Algérie (SNTFP) par rapport aux dernières augmentations de salaires décidées pour les fonctionnaires du secteur. Un refus derrière lequel le syndicat laisse planer la menace de grève comme moyen pour demander de réétudier ce dossier.

Réuni le 30 novembre dernier pour examiner le barème des indemnités appliquées au courant de ce même mois dans certains établissements de la formation professionnelle, le bureau national qualifie ces dernières révisions de salaires de « déception portant atteinte à la dignité des fonctionnaires ». Dans un communiqué rendu public, le syndicat relève « la contradiction totale de ces révisons de salaires par rapport aux déclarations du ministre à travers les médias attestant des augmentations au profit des fonctionnaires allant de 4.500 à 14.500 DA ».

Selon le président du SNTFP, M. Djillali Oukil, « le ministre a clairement parlé d’augmentation allant de 4.500 à 14.500 DA ; cependant, nous n’avons pas vu la concrétisation de ces engagements sur le terrain. Nous refusons, de ce fait, totalement ces augmentations et nous avons soumis la décision d’un mouvement de protestation à la base. Elle seule va trancher sur la question ». Un aperçu sur le tableau des augmentations par grade de fonction : pour les professeurs spécialisés de la 2ème échelle, catégorie 14, échelon 12 et 10, ils ont bénéficié respectivement de 8.000 et 6.000 DA. Pour les professeurs spécialisés de la 1ère échelle, catégorie 12, échelon 2 et 10, l’augmentation est de 1.000 DA pour les premiers et 6.000 DA pour les seconds. Le professeur d’enseignement professionnel, catégorie 10, échelon 6 a bénéficié de 3.400 DA.

Quant à l’intendant, catégorie 12, échelon 8, il a eu droit à 4.700 DA. L’augmentation pour l’adjoint technico- pédagogique, catégorie 12, échelon 4 est de 4.500 DA. Le surveillant général, catégorie 11, échelon 7 a bénéficié de 5.000 DA et l’adjoint de formation, catégorie 7, échelon 7, de 2.300 DA. En signe de rejet de ces augmentations, le bureau national du SNTFP demande à tous les fonctionnaires concernés d’exprimer leur refus en signant une pétition et de la transmettre au directeur de l’établissement ou de l’institut. Une copie doit aussi être transmise au directeur de wilaya de la formation professionnelle et au ministère. En parallèle, d’autre part, à cette pétition qui circule à travers tous les établissements, le bureau national du syndicat demande au ministère l’application de sanctions à l’encontre des directeurs qui n’appliquent pas la nouvelle grille des salaires avec effet rétroactif jusqu’au mois de décembre comme dernier délai. Tout justificatif sur le retard d’application, cite le communiqué, est rejeté, puisque certains établissements de formation professionnelle ont réglé la situation au mois d’octobre. Interrogé sur ces sanctions demandées par le syndicat, le président du SNTFP a expliqué que l’augmentation décidée doit suivre son cours normal en attendant que le syndicat décide de l’action à entreprendre en guise de protestation contre ces révisions des salaires.

Mokhtaria Bensaâd

Tags: Algérie Syndicat Salaire

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir