lundi 11 décembre 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Escroquerie bancaire : La « baraka » du crédit automobile

26 novembre 2010

104 personnes dont 2 cadres de l’agence « El Baraka Bank » de Sidi Mabrouk et le directeur ont été présentés mercredi dernier, devant le procureur général de la République de Constantine.

Ils sont impliqués dans une affaire de trafic liée aux crédits automobiles octroyés par ladite banque. Si le directeur de l’agence a été placé sous contrôle judiciaire, les deux autres : une employée âgée de 27 ans et cadre de son état et un autre agent BM âgé de 34ans, ont été placés sous mandat de dépôt alors que 96 ont bénéficié de la liberté provisoire.

Pas moins de 128 personnes, dont 14 non identifiées, sont impliquées dans cette affaire de prêts destinés à l’achat de véhicules, durant les années 2008 et 2009. C’est ce qu’a indiqué, jeudi dernier, le chef du groupement de la gendarmerie nationale de la wilaya de Constantine, le commandant Bellahouel, lors d’une conférence de presse, tenue jeudi au siège de son groupement. Selon l’officier supérieur de la gendarmerie 5 autres fonctionnaires ont été mis sous contrôle judiciaire et 96 autres personnes ont bénéficié de la liberté provisoire.

Selon l’officier de gendarmerie, pas moins de 86 dossiers falsifiés ont été traités et validés par l’employée, ce qui a permis à des dizaines de personnes d’acquérir frauduleusement des véhicules parfois de luxe, pour un montant global 65,5 millions de DA. Les bénéficiaires des crédits, au nombre de 86 personnes, dont 10 sont fictives, ont présenté grâce à des complicités à l’intérieur même de l’agence bancaire en question, de faux documents leur permettant d’avoir accès aux prêts automobiles.

Ces documents sont des fiches de paie, des attestations de travail, des comptes CCP, des certificats de résidence, etc. Les montants des véhicules ayant bénéficié à des personnes fictives s’élèvent à plus de 1,148 milliard de centimes. Les gendarmes enquêtent sur cette affaire depuis le 23 mars 2010, suite à des informations faisant état de dépassement dans l’octroi de crédits automobile à l’agence « Baraka Bank » de Sidi Mabrouk.

Une affaire similaire avait été traitée, dernièrement, par le tribunal criminel de Tizi- Ouzou qui a condamné 11 personnes à des peines de 6 mois et 3 ans de prison ferme.
Deux autres prévenus, en fuite, dont un ancien employé de l’agence bancaire « Baraka » de Tizi-Ouzou, ont été condamnés à 5 ans de prison ferme. Les prévenus étaient poursuivis pour faux, usage de faux et corruption. Le représentant du ministère public avait demandé des peines entre 2 et 10 ans de prison à l’encontre des 13 prévenus.

L’affaire avait éclaté en décembre 2009, après la découverte de documents administratifs falsifiés, notamment des attestations de travail, des relevés de paie, de comptes courants postaux, de certificats de résidence dans les dossiers des postulants pour des crédits auto.

A. El Abci

Tags: Algérie Banque Escroquerie

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir