lundi 11 décembre 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Amar Tou persiste et signe

Alger : Tramway et métro en 2011

23 novembre 2010
Alger : Tramway et métro en 2011

Jusqu’ici, le métro et le tramway pour la capitale c’est comme l’arlésienne. On en parle beaucoup. On ne l’a jamais vue. Mais le ministre des Transports a affirmé, ce matin, que pour Alger ces deux moyens rouleront bel et bien en 2011.

Le ministre a annoncé que la fin du premier trimestre de l’année 2011 connaîtra la mise en service commercial du tamway, c’est-à-dire que la fin des travaux est annoncée pour la fin de l’année, à savoir d’ici à la fin du mois de décembre. « La marche à vide est prévue pour le mois de mars prochain », a-t-il affirmé ce matin sur les ondes de la chaîne III de la radio nationale. M. Tou assure que les travaux enregistrent une avancée remarquable. Les tramways d’Oran et de Constantine sont en cours d’exécution. « A Oran, on est déjà à sept kilomètres de pose de voies et à moitié pour les terrassements. Six autres projets sont en cours d’attribution au niveau de la commission nationale des marchés et le reste fait l’objet d’études de faisabilité », a-t-il dit.

En tout, l’Algérie compte lancer des projets de tramway dans dix-sept villes, notamment à Skikda, Jijel, Sétif et Ouargla. Dans le même sillage qu’est la promotion de ce moyen de transport, le ministre est revenu sur le contrat signé récemment avec la société française ALSTOM pour le montage des tramways, le qualifiant de « stratégique » parce qu’« il nous permet de passer de la phase d’acquisition des moyens de transport à la phase de leur montage avec 30% du taux d’intégration », a-t-il expliqué. Cela, a-t-il ajouté, « sans compter la sous-traitance qui n’est pas annoncée dans le contrat et qui peut porter ce taux d’intégration à un niveau beaucoup plus élevé ».

A une question sur l’enveloppe dégagée pour la réalisation des installations de montage des tramways, Ammar Tou estime que le coût oscille entre « 500 et 600 milliards de dinars comme valeur de montage où l’Algérie détiendra 51% ». Par ailleurs, interrogé sur la livraison du métro d’Alger, M. Tou a repris les propos du Premier ministre qui a annoncé que l’année 2011 connaîtra « sans faute » la mise en service du métro. Pour justifier le retard énorme accusé dans la réalisation de ce projet, il a rappelé qu’il est vrai que le projet a été lancé depuis la fin de 1980 mais que c’est en mars 2006 qu’il y a eu la mise en application du contrat et que les travaux ont commencé. A partir de là, « vous pouvez constater le rythme auquel avancent les travaux, les choses sont mieux gérées », a-t-il dit.

M. Tou a souligné que le coût du projet comparé à ce qui a été fait ailleurs est « très faible » puisque ailleurs 9/10e des installations sont aériennes et chez nous c’est l’inverse, à savoir 9/10e des installations sont souterraines. S’agissant des extensions, le ministre a indiqué qu’elles sont déjà en cours. Pour ce qui est du métro d’Oran, le ministre a indiqué que l’ouverture des plis pour l’attribution des études de détails aura lieu le 10 décembre, précisant que les appels d’offres de réalisation sont déjà lancés.

M.M

Tags: Algérie Annaba Transport ferroviaire Alger Métro Tramway Constantine Oran Alstom

Source : InfoSoir

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir