mercredi 13 décembre 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Fadela Amara à Alger

Plaidoirie pour un rapprochement entre l’Algérie et la France

12 novembre 2010
Plaidoirie pour un rapprochement entre l'Algérie et la (...)

Après les visites effectuées par Jean-Pierre Chevènement et la secrétaire d’Etat au Commerce extérieur, Anne-Marie Idrac, ainsi que la ministre de la Justice française Michelle Alliot-Marie à Alger, jeudi, c’était au tour de la secrétaire d’Etat Française chargée de la Politique de la ville, Fadela Amara, de venir en Algérie, à l’invitation du ministre de l’Environnement et de l’Aménagement du territoire, Cherif Rahmani.

Les représentants des deux gouvernements ont signé à cette occasion un protocole d’accord pour une convention- cadre dans le domaine de l’aménagement des territoires. Cette convention permettra la mise en place des axes de coopération et de partenariat en matière de développement des territoires urbains, d’échange d’expériences, d’expertises en ingénierie territoriale, de formation, de montage de projets communs et de mise en oeuvre de stratégies d’aménagement et de développement des territoires en liaison avec la mise en oeuvre du Schéma national d’aménagement du territoire (SNAT).

Fadela Amara a insisté lors de son discours au siège du département de Cherif Rahmani sur la nécessité de renforcer les relations entre l’Algérie et la France. Tout en insistant sur le fait qu’il y a une histoire commune entre l’Algérie et la France, histoire qui est « douloureusement triste », la ministre française s’est dite persuadée que les deux pays doivent travailler ensemble pour aller de l’avant. Comparant les relations entre l’Algérie et la France à celles d’« un couple qui s’aime et se chamaille en même temps », Fadela Amara a appelé les deux parties à surmonter les différences pour se « projeter dans l’avenir afin de construire des relations sereines et durables ».

Affichant son attachement à son pays d’origine où ses parents sont nés, Fadela Amara s’est dite fière d’être l’ambassadrice de la coopération entre les deux pays. Elle est convaincue qu’un « véritable partenariat » peut servir les deux pays en matière d’échange d’expériences, d’expertise et de formation dans le domaine de la politique de la ville ». Selon la ministre, « la France a une expérience de plus de 30 ans en matière de gestion de la ville qui ne peut qu’être bénéfique à l’Algérie, bien évidemment tout en évitant de tomber dans les mêmes erreurs commises par la France en la matière », a-t-elle souligné. Elle a insisté sur le fait que même la partie française trouvera sûrement quelque chose à prendre de l’expérience algérienne en matière de gestion de la ville.

La secrétaire d’Etat française chargée de la gestion de la ville dira qu’elle a eu des discussions depuis plus d’une année avec Cherif Rahmani sur le volet de construction des villes nouvelles en Algérie. Elle précise que lors de ces discussions, les deux parties se sont mises d’accord sur la nécessité d’impliquer le citoyen dans la politique de gestion de la ville pour qu’il devienne acteur dans la transformation de son quartier.

En ce qui concerne la convention, Fadela Amara a déclaré « nous sommes en train de peaufiner des initiatives concrètes, qui consistent à former des agents algériens à l’expertise de la politique de la ville ». Elle a également affirmé qu’une fois les agents formés « on aidera l’Algérie, tout en échangeant des expériences et des informations, pour la création d’un observatoire de développement des villes en Algérie, qui permet d’évaluer les politiques publiques pour voir l’impact à la fois sur le comportement de la population qu’au développement de la ville ». La représentante de l’Etat français a soutenu l’idée de créer un observatoire en Algérie, estimant que cet outil permettra d’ajuster et de rectifier les politiques de gestion de la ville. Fadela Amara a aussi abordé le renforcement du partenariat notamment entre les pays et les villes du pourtour méditerranéen « auquel Sarkozy attache une grande importance », a-t-elle conclu.

M. Aziza

Tags: Algérie France Fadela Amara

Source : Le Quotidien d'Oran

1 Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

1 commentaire


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir