mercredi 16 août 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Aucun projet de transfert pour le moment

Alger restera la capitale de l’Algérie

15 octobre 2010
Alger restera la capitale de l'Algérie

Les rêveurs peuvent rêver d’une grande ville qui rassemblera toutes les activités politiques et économiques du pays. Mais, pour le moment, Alger restera la capitale du pays.

Une capitale autant politique qu’économique d’une Algérie dont les villes se développent à un rythme effréné. Mais, l’Algérie n’aura pas, peut-être pour longtemps, le privilège d’avoir une capitale économique et une capitale politique, comme beaucoup d’autres pays. Jeudi devant les députés, le ministre des Relations avec le Parlement, Mahmoud Khedri, a coupé court à toutes les rumeurs sur un éventuel transfert de la capitale vers une autre ville ou région du pays. Au nom du Premier ministre, il a affirmé qu’il n’y avait aucun projet de transfert de la capitale pour le moment. « La wilaya d’Alger demeurera la capitale » du pays, a-t-il précisé.

Il a, surtout, démenti un quelconque projet du ministère de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement de « délocaliser » la capitale. Il répondra ainsi aux interrogations d’un député « le Parlement avec ses deux chambres a adopté dernièrement le plan national d’aménagement du territoire qui ne comporte aucune mention ou choix d’un nouveau lieu pour la capitale du pays, qui demeurera pour le moment la wilaya d’Alger ». Les questionnements des députés avaient trait à l’éventualité d’une « délocalisation » de la capitale du fait de la pression urbaine, le trafic routier, et leurs effets pervers sur l’économie de la wilaya d’Alger. « Ces difficultés ne datent pas d’aujourd’hui dans la capitale mais existent depuis l’indépendance du fait de la grande pression démographique, le nombre d’habitants ayant décuplé en 50 ans, ce qui a nécessité la réalisation de nombreuses infrastructures qui ne répondent cependant pas toujours aux normes internationales », a-t-il précisé. Il annoncera également la mise en place d’un vaste plan de transports urbains pour faciliter le déplacement à l’intérieur de la capitale, alors qu’un plan de circulation routière dans et autour d’Alger devrait mieux fluidifier le trafic urbain. Visiblement, les plus hautes autorités du pays sont en train d’abandonner, si elles ne l’ont pas définitivement clos, le dossier de la ville nouvelle de Boughezzoul, près de Médéa, qui était prévue pour devenir la future capitale du pays. Calquée sur le modèle brésilien de Brasilia, cette nouvelle ville qui devait être implantée sur les hauts plateaux, presque à équidistance de l’Est, du Sud, du Nord et de l’Ouest du pays, sur la grande rocade, a fait nourrir beaucoup de rêves autour d’un ensemble urbain futuriste. Une ville qui va concentrer quelque chose comme un million d’habitants dans un espace urbain futuriste, et devant faire fonctionner les ministères et les grandes administrations publiques, délocalisées de la wilaya d’Alger vers les hauts plateaux.

Les Brésiliens ont fait Brasilia, avec un génie de l’urbanisme comme Oscar Niemeyer, les prévisions d’aménagement urbain en Algérie n’auront fait que créer une illusion. Du moins celle du déplacement de la capitale vers Boughezzoul, dans la commune de Chahbounia, à une soixantaine de kilomètres de Médéa. Car la nouvelle ville de Boughezzoul, pas celle qui deviendra capitale de l’Algérie, est bien réelle. Un décret publié dans le Journal officiel consacre la création de cette future nouvelle ville de Boughezoul. Une première enveloppe financière de 29 milliards de dinars a déjà été dégagée pour la préparation de l’assiette qui consiste d’abord à mettre en place les différents réseaux indispensables (gaz, électricité, eau potable, assainissement...). A terme, c’est-à-dire d’ici 2025, elle devra compter quelques 350.000 habitants. Mais elle ne sera jamais la capitale algérienne.

Yazid Alilat

Tags: Algérie Economie Alger

Source : Le Quotidien d'Oran

1 Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

1 commentaire

  • Alger restera la capitale de l’Algérie par A. Ould-hocine 17 octobre 2010 11:43

    Il ne faut jamais dire ’’jamais..’’ ! Car sait-on jamais ?
    En fait, il existe dans le plan d’aménagement de la ville nouvelle de Boughezoul (un z suffit), une large zone en bordure du lac (donc dans une position privilégiée) qui est dénommée ’’réserve foncière stratégique’’. Cet espace est aménagé en parc vert de détente mais il pourra accueillir à l’avenir les ’’institutions de l’état’’, si la décision de déplacer la capitale sur les hauts plateaux (idée déjà inscrite, sauf erreur, à l’étude au 1er plan quadriennal des années 70’) revenait à l’ordre du jour.

    Répondre à ce message


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir