vendredi 18 août 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Algérie : Du nouveau pour les agences de voyages

3 octobre 2010
Algérie : Du nouveau pour les agences de voyages

Initialement délivrés à vie, les agréments des agences de voyages et de tourisme seront désormais renouvelés tous les trois ans.

Ces agences doivent aussi signer un cahier des charges qui comporte 27 obligations, certaines d’ordre général et d’autres envers la clientèle et l’administration.

C’est ce qu’a annoncé hier le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, M. Smaïl Mimoune, sur les ondes de la chaîne III de la radio nationale. « Actuellement, il y a 874 agences de tourisme et de voyages et 98 succursales. Le renouvellement de leurs agréments se fera tous les trois ans… », a déclaré le ministre. Toutefois, M. Mimoune a souligné l’importance du travail d’inspection sur le terrain pour mieux contrôler le travail de ces agences.

Le ministre a en outre affirmé que des mesures coercitives ont été prises à l’encontre des agences à l’origine des désagréments causés aux Algériens qui ont effectué la Omra cette année. A ce titre, M. Mimoune a affirmé que cinq agences ont fait l’objet de fermeture provisoire pour une durée de six mois pour manquement à leurs obligations professionnelles. Le ministre a tenu à préciser qu’il s’agissait là d’une mesure conservatoire, jusqu’à ce que la commission nationale en charge du dossier se réunisse et étudie la question pour leur retirer l’agrément définitivement « ou les sanctionner conformément à la loi en vigueur.

Abordant le volet lié aux investissements touristiques étrangers en Algérie, validés par le Conseil national des investissements (CNI), M. Mimoune citera, entre autres, le projet algéro-émirati pour la réalisation d’un village touristique à Moretti (Alger) pour la somme de 41 milliards de dinars et un délai de réalisation fixé à cinq ans, et le projet du groupe Emirati International Investment Company (EIIC) pour la réalisation d’un complexe hôtelier au niveau de la zone Sahel-Moretti (Alger) d’un coût de 13 milliards de dinars et un délai de réalisation de 36 mois.

Outre les investissements étrangers, le ministre a rappelé que plusieurs investissements nationaux ont reçu l’accord de la CNI. Il a également précisé que des investisseurs nationaux disposant de leurs assiettes foncières ont eu l’accord de principe du ministère du Tourisme pour la concrétisation de leurs projets, au nombre de 474.

Rappelant les atouts touristiques dont dispose notre pays, le ministre a assuré qu’à l’horizon 2015, l’Algérie sera capable de rivaliser avec les pays voisins en matière de flux touristiques. « L’Algérie est terre de tous les tourismes et capable de proposer une gamme aussi riche que diversifiée (tourisme balnéaire, culturel, cultuel, saharien...)  », a-t-il dit, ajoutant que « l’attractivité de l’Algérie n’est plus à démontrer, mais nous devons construire la destination Algérie ».

M. Mimoune a fait remarquer, à ce propos, que la politique actuelle s’articule autour d’axes majeurs, notamment le développement de l’investissement et l’augmentation des capacités d’hébergement, la refonte du système de formation et du « plan qualité tourisme ». Dans ce contexte, il a fait savoir que l’Algérie dispose actuellement de 2.200 structures entre hôtels et agences de voyages, précisant que 200 structures ont affiché leur intention d’adhérer au « plan qualité tourisme » et que 20 structures ont déjà établi un audit interne.

Par ailleurs, le ministre a abordé la question des prix, jugés élevés, des prestations touristiques en Algérie, soulignant qu’il était anormal de garder les mêmes prix durant toute l’année, plaidant en ce sens pour des prix promotionnels pour certaines saisons de l’année.

Présentant des chiffres sur le parc hôtelier du pays, il a indiqué que ce dernier s’élevait en septembre 2010 à 1.120 établissements (public et privé), à savoir 8 établissements de 5 étoiles, 8 autres de 4 étoiles, 97 de 3 étoiles, 92 de 2 étoiles, 64 d’une étoile, et 851 autres établissements sans étoile. Le ministre a en outre évoqué la réhabilitation et la modernisation de 9 hôtels publics du sud du pays, pour lesquels une enveloppe de 2 milliards de dinars a été allouée.

Tags: Algérie Voyage Agences de voyages

Source : Le Quotidien d'Oran

2 Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

2 commentaires

  • je veus dire que le tourisme en algerie sera une grande richesse pour le pays, mais il faut faire come nos voisins tunisiens et marocains,que leurs frontieres sont ouverts vers l’europe et sans visa donc pour un pays qui dois s’enrichire du tourisme il faut simplifier les entrer et mettre sur tous des vols directs d’annaba,costantine,bejaia,setif,oran, mostaganem enrichire et ouvrire les portes vers la mediteranee je l’espere de tous coeur que notre cher pay sera grand et plein de touriste et je dois dire vive l’algerie et vive annaba. gros bisous a tous.et a bientot.

    Répondre à ce message

  • Algérie : Du nouveau pour les agences de voyages par Etranger 10 juillet 2011 20:49

    Selon les dernières données que j´ai, certains consulats
    algériens en Europe prennent 3 semaines pour délivré un visa
    pour entrer en Algérie.

    Répondre à ce message


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir