mercredi 23 août 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Air Algérie réceptionne un nouveau Boeing

1er octobre 2010
Air Algérie réceptionne un nouveau Boeing

Selon le géant américain de l’aéronautique Boeing, Air Algérie a réceptionné un nouveau Boeing 737-800, le 11e du genre.

Les Américains ont précisé que deux livraisons additionnelles étaient prévues pour 2010 et quatre de plus en 2011. « Le Boeing 737-800 a joué un grand rôle dans notre succès dans la région  », avait expliqué Abdelwahid Bouabdallah, le directeur général de la compagnie aérienne nationale. Air Algérie s’est attelée, depuis ces dernières années, à moderniser sa flotte, ce qui a permis à la compagnie de figurer parmi les plus jeunes en termes de moyenne d’âge des avions.

Les explications d’Air Algérie et les réponses saoudiennes concernant les problèmes surgis après la omra n’étaient pas au programme puisque en mars dernier, et à propos de la préparation du Hadj, Abdelwahid Bouabdallah a souligné que cette saison sera meilleure au vu des assurances qu’il a eues des autorités saoudiennes qu’il a rencontrées. Le P-DG d’Air Algérie n’avait pas manqué de mettre en exergue ces acquis pour mettre un terme aux spéculations, en affirmant que « la moyenne d’âge des avions d’Air Algérie se situe entre 4 à 6 ans ». Il affirmera que sur les 11 avions commandés, la compagnie a reçu 4 ATR alors que l’acquisition des Boeing a déjà commencé pour s’étaler jusqu’à juin.

Les nouveaux ATR devront desservir les régions des Hauts-Plateaux mais aussi, Palma, Toulouse, Montpellier et Toulon. Ces opérations d’achat de nouveaux appareils ont nécessité des fonds conséquents, estimés par Abdelwahid Bouabdallah à « 580 millions de dollars ».

Par ailleurs, et pour sécuriser ses appareils, Air Algérie a consacré un budget de 50 millions de dollars - avec une rallonge qui peut doubler - à la maintenance des aéronefs et l’entraînement de ses personnels. C’est ce qui ressort des déclarations de Samir Dersouni, directeur du bureau sécurité d’Air Algérie, sur les ondes de la radio nationale. A propos de la maintenance, il a précisé que celle-ci est réglementée par les lois de l’Organisation de l’aviation civile internationale, soulignant que le commandant de bord a le droit de bloquer l’aéronef avant que le contrôle ne soit effectué.

Sur un autre plan, le pilote a rappelé que les fonctionnaires d’Air Algérie, chargés de la maintenance de la flotte, suivent avec rigueur les instructions du constructeur des avions. En outre, il a indiqué qu’après le crash de mars 2003 à Tamanrasset, il a été décidé d’arrêter la flotte vieillissante. De son côté, Boeing anticipe une hausse constante de la demande en matière de transport aérien en Afrique dans les 20 prochaines années.

Le constructeur aéronautique américain indique que la croissance africaine devrait atteindre 4,8% en 2010, contre 2,9% en 2009, grâce au rebond de l’économie mondiale. Boeing souligne que les transporteurs africains devront s’équiper de flottes modernes pour faire concurrence aux compagnies aériennes étrangères, étant donné que le nombre de touristes croît. Le groupe table sur un besoin de plus de 700 appareils, pour une commande d’un montant total de 80 milliards de dollars, au cours des vingt ans à venir.

Tags: Algérie Air Algérie Investissement

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir