lundi 21 août 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Mouvement dans quarante wilayas

Algérie : Fin de fonctions pour onze walis

1er octobre 2010

Le mouvement dans le corps des walis, annoncé jeudi, a fait des « victimes » et de nouvelles nominations, plutôt des promotions de walis délégués et de secrétaires généraux de wilaya.

Comme d’habitude en pareilles cir constan-ces, des têtes sont tombées. Selon la formule consacrée, ce mouvement dans le corps des walis a été marqué par « 11 fins de fonctions » Autrement dit, les walis de Tébessa, Skikda, Sidi Bel Abbès, Guelma, Ouargla, Oran, El-Bayadh, Illizi, Mila, Souk Ahras et El-Tarf ont été écartés et « appelés à d’autres fonctions ». Le communiqué de la Présidence de la République ne donne aucune précision sur la destination finale de ces walis.

Beaucoup se demandent en fait s’ils n’ont pas payé « cash » quelques erreurs de gestion, ou si parmi eux il y en a qui sont éligibles à la retraite. Quoi qu’il en soit, ce mouvement des walis, attendu depuis quelques semaines, aura été marqué, comme d’habitude, par des changements et des permutations entre walis. Par ailleurs, on retrouve des walis qui, par le maintien à leurs postes et leur nomination dans d’autres wilayas, ont visiblement la confiance du Président.

Il s’agit notamment du wali de Blida, Hocine Ouadah, qui en est à sa 5e affectation en tant que wali. Ouadah avait géré, on se rappelle, la période chaude des ârouch, lorsqu’il était wali de Tizi-Ouzou. Dans le même lot, il y a également la seule femme wali en Algérie, Mme Zerhouni Nouria Yamina, qui avait débuté à la wilaya de Tipaza, puis à Mostaganem. Sa nouvelle affectation est la wilaya de Aïn Témouchent, où beaucoup de travail l’attend dans une région devenue très entreprenante. Pour les autres walis, non touchés par ‘’la faucille des fins de fonctions », il s’agit surtout de poursuivre le programme économique et social du Président pour le prochain quinquennat.

Ce mouvement, qui a concerné 40 walis et 28 mutations, a également été l’occasion de 12 nouvelles promotions. Il s’agit de six walis délégués et de six secrétaires généraux de wilaya : les walis délégués de Bab El- Oued, Hussein Dey, Dar El-Beida et Sidi M’hamed (wilaya d’Alger) ont été promus au rang de walis à Tamanrasset, Djelfa, M’sila, Illizi et Tissemsilt. Ceux de Draria et Bir Mourad Raïs, à la tête des wilayas de Tissemsilt et El-Oued.

En outre, les SG des wilayas d’Alger, Saïda, Laghouat, Sétif, Souk Ahras, Ouargla et Tizi Ouzou ont été affectés respectivement à la tête de Mascara, Aïn Defla, Adrar, Laghouat, El-Bayadh et Boumerdès. Par contre, certains walis ont gardé leurs portefeuilles : il s’agit de ceux qui gèrent les wilayas de Tlemcen, Alger et Annaba. Enfin, le dernier mouvement partiel dans le corps des walis s’était déroulé en 2009.

Le communiqué
Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a procédé à un mouvement dans le corps des walis.
Ce mouvement a concerné 40 walis et se présente comme suit : 11 fins de fonction, 28 mutations, 12 nouvelles nominations, qui ont permis la promotion de six walis délégués et six secrétaires généraux de wilayas.

CESSATIONS DE FONCTIONS :

- HARFOUCHE Noureddine, wali de Tébessa, appelé à exercer une autre fonction.
- MELIZI Tahar, wali de Skikda, appelé à exercer une autre fonction.
- BENTABET Mokhtar, wali de Sidi Bel-Abbès, appelé à exercer une autre fonction.
- HAMDI Belkacem, wali de Guelma, appelé à exercer une autre fonction.
- MALFOUF Ahmed, wali d’Ouargla, appelé à exercer une autre fonction.
- SEKRANE Tahar, wali d’Oran, appelé à exercer une autre fonction.
- ZIANI Mohamed, wali d’El-Bayadh, appelé à exercer une autre fonction.
- TIFOUR Boualem, wali d’Illizi, appelé à exercer une autre fonction.
- SALHI Djamel Eddine, wali de Mila, appelé à exercer une autre fonction.
- FATMI Rachid, wali de Souk Ahras, appelé à exercer une autre fonction.
- KANOUNE Hacene, wali d’El-Tarf, appelé à exercer une autre fonction.

NOUVELLES NOMINATIONS :

- OULED SALAH Zitouni, secrétaire général de la wilaya d’Alger, est désigné en qualité de wali de Mascara.
- MEZIANE Saïd, wali délégué de la circonscription administrative de Bab El-Oued, est désigné en qualité de wali de Tamanrasset.
- BOUSSETTA Abou Bakr Seddik, wali délégué de la circonscription administrative de Hussein Dey, est désigné en qualité de wali de Djelfa.
- BENMANSOUR Abdallah, wali délégué de la circonscription administrative de Dar El Beïda, est désigné en qualité de wali de M’sila.
- KHELFI Mohamed Laïd, wali délégué de la circonscription administrative de Sidi M’hamed, est désigné en qualité de wali d’Illizi,
- BESSAIH Hocine, wali délégué de la circonscription administrative de Draria, est désigné en qualité de wali de Tissemsilt.
- ALAILI Maâmar, wali délégué de la circonscription administrative de Bir Mourad Raïs, est désigné en qualité de wali d’El Oued.
- DERFOUF Hadjiri, secrétaire général de la wilaya de Saïda - wali par intérim - est désigné en qualité de wali d’Aïn Defla.
- SACI Ahmed, secrétaire général de la wilaya de Sétif, est désigné en qualité de wali d’Adrar.
- CHERFA Youcef, secrétaire général de la wilaya de Souk Ahras, est désigné en qualité de wali de Laghouat.
- SEMMOUDI Salim, secrétaire général de la wilaya d’Ouargla, est désigné en qualité de wali d’El Bayadh,
- ABBES Kamel, secrétaire général de la wilaya de Tizi Ouzou, est désigné en qualité de wali de Boumerdès.

MUTATIONS :

- MENAA Mohamed-Salah, wali de M’sila, est muté à la wilaya d’Oum El Bouaghi.
- Mazouz Hocine, wali de Tizi Ouzou, est muté à la wilaya de Batna.
- Hammou Ahmed Touhami, wali de Djelfa, est muté à la wilaya de Bejaia.
- DJARI Messaoud, wali d’Adrar, est muté à la wilaya de Biskra.
- ZAALENE Abdelghani, wali d’Oum El Bouaghi, est muté à la wilaya de Bechar.
- OUCHEN Mohamed, wali de Tipaza, est muté à la wilaya de Blida.
- BALIOUZ Mabrouk, wali de Khenchela, est muté à la wilaya de Tébessa.
- BOUAZGHI Abdelkader, wali de Batna, est muté à la wilaya de Tizi Ouzou.
- BEDRICI Ali, wali de Bejaia, est muté à la wilaya de Jijel.
- ZOUKH Abdelkader, wali de Médéa, est muté à la wilaya de Sétif.
- BOUDERBALI Mohamed, wali d’Aïn Témouchent, est muté à la wilaya de Skikda.
- FEHIM Yahia, wali de Ghardaïa, est muté à la wilaya de Sidi Bel-Abbès.
- MERZOUG Larbi, wali de Mascara, est muté à la wilaya de Guelma.
- BEDOUI Noureddine, wali de Sétif, est muté à la wilaya de Constantine.
- MERAD Brahim, wali de Boumerdès, est muté à la wilaya de Médéa.
- OUADDAH Hocine, wali de Blida, est muté à la wilaya de Mostaganem.
- MAASKRI Nacer, wali de Tissemsilt, est muté à la wilaya d’Ouargla.
- BOUDIAF Abdelmalek, wali de Constantine, est muté à la wilaya d’Oran.
- BOUBEKEUR Abderrahmane, wali de Tamanrasset, est muté à la wilaya de Saïda.
- MECHERI Azzedine, wali de Bechar, est muté à la wilaya de Bordj Bou-Arréridj.
- BOUKARABILA Djelloul, wali de Relizane, est muté à la wilaya de Khenchela.
- AGOUDJIL Saâd, wali de Biskra, est muté à la wilaya de Souk Ahras.
- LAYADI Mostefa, wali d’El Oued, est muté à la wilaya de Tipasa.
- KADID Abderrahmane, wali de Bordj Bou-Arréridj, est muté à la wilaya de Mila.
- MAABED Ahmed, wali de Jijel, est muté à la wilaya d’El Tarf.
- ZERHOUNI Nouria Yamina, wali de Mostaganem, est mutée à la wilaya d’Aïn Témouchent.
- ADLI Ahmed, wali de Laghouat, est muté à la wilaya de Ghardaïa.
- KADI Abdelkader, wali d’Aïn Defla, est muté à la wilaya de Relizane.

Tags: Algérie Abdelaziz Bouteflika Walis

Source : Le Quotidien d'Oran

3 Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

3 commentaires

  • Algérie : Fin de fonctions pour onze walis par mohamed 6 octobre 2010 22:50

    bonjour ;
    ce message est adressé au wali de sidi belabes
    au fait une mise en garde contre un de ses nouveaux chef de daira
    la pire espece que l’humanité ait connu
    et tant que de telles personne sont maintenus au pouvoir ,jamais l’algerie ne pourra se relever
    je repproche a l’ex wali de boumerdes de n’avoir rien fait pour stopper un de ces voyous de la republique ,incompétant et corrompus
    pourtant elle brillait par sa betise et son incroyable vulagarité

    Répondre à ce message

  • Algérie : Fin de fonctions pour onze walis par sadaoui lakhdar 15 octobre 2010 19:19

    tout d’abords salut a tout le monde,toute l’equipe de cette rubrique et gloire a nos chouhadas pour que l’algerie vive dans la justice mais helas c’est le contraire.ma famille etait victime d’une hogra et d’un abus d’autorite de la part du president d’apc et son adjoint hammar abdenour de dar el beida ils nous ont demolies notre maison que nous occupions depuis 1958 decision en notre possession de cette epoque pour nous attribuer un logement que nous avons refuse. pour acquerir le terrain a des fins personnelles dans cette histoire la plus belle un de leur proche que son cafe ce situe devant nore maison a ete acquit a titre d’emploi de jeune avait ete aussi demoli mais le hic ils lui ont attribue a titre de dedommagement un appartement f4 et un autre cafe de poids de mesure . ce message est adresse au nouveau wali delegue que je demande une audience pour mieux lui expliquer ce qui se passe a l’apc de dar el beida .mon adresse cite 700 logements bt n26 porte n6 les bannaniers mohammadia alger mon mail sad1955@hotmail.com merci et salutations distinguees

    Répondre à ce message

  • Algérie : Fin de fonctions pour onze walis par ressan 18 octobre 2010 19:15

    Pourquoi toutes ces injustices en Algerie, qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu pour subir tout ca ?
    Rien ne va partout,ni ecole,ni hopital,ni justice ,ni administration,ni police,ni mosquée.....ou sont partis les hommes et les principes ?
    Les anciens moudjahidines se sont reservé le pouvoir et les droits,car ils ont combattu la France ? faux !!! presque 50 ans d’independance et de voracité et leurs appetits et toujours insatiable ? quelle honte !! et Dieu dans tout ca ? pour ce djihad cherement payé par les Algeriens...meme ceux qui sont actuellemnt entrain de naitre,naissent redevables par rapport a ces faux djihadistes car ils n’ont rien a voir avec les ayants droits eternels..
    je ne leur pardonnerais jamais maintenant et apres devant Dieu.
    Ou aurait payé des mercenaires en 1954 pour chasser les francais contre une facture en 1962 et le probleme est resolu.
    Mais que des generations entieres payent au prix du non droits et des privations pendant un demi siecle et c’est pas fini,ou va ce pays ?
    L’espoir est peut etre quand ils seront tous morts ? leurs enfants,petits enfants aussi ?
    Je prefere patienter au cimetiere.
    Ils ont pas honte ces traitres.
    A quand la disparition de ce sale ministere des anciens voyous ?

    Répondre à ce message


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir