mardi 12 décembre 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Algérie : Les médecins spécialistes obligés d’ouvrir des polycliniques

27 septembre 2010
Algérie : Les médecins spécialistes obligés d'ouvrir des (...)

Selon le ministre de la Santé, les médecins spécialistes seront désormais obligés d’ouvrir leurs polycliniques conformément aux orientations du ministère qui se basera sur les besoins exprimés par chaque région, rapporte une dépêche APS.

« Il est légitime que l’Etat, qui a tant dépensé pour la formation et l’enseignement de ce spécialiste, exige de ce dernier d’être au service du citoyen où qu’il soit », a déclaré Djamel Ould Abbès lors d’une réunion, qui a eu lieu dimanche, avec les directeurs des établissements hospitaliers de la wilaya d’Alger.

Par ailleurs, la réunion a permis de revenir sur le constat que plus de 10.000 équipements sont inexploités dans les structures hospitalières du pays. Le ministre de la Santé, de la Population et des Réformes hospitalières (MSPRH) a ordonné de ne plus conclure aucun marché portant sur l’acquisition d’équipements médicaux sans qu’il n’en soit informé, précise l’APS.

Ould Abbès, qui a indiqué que les équipements inexploités représentent « 13,33% du total des équipements disponibles dans les établissements hospitaliers », a annoncé la mise en place au niveau de son département, d’une cellule de suivi de tous les marchés conclus pour l’acquisition d’équipements médicaux, afin de « protéger les directeurs des établissements hospitaliers des accusations de dilapidation de deniers publics et de mettre un terme au gaspillage et à la défection des biens de l’Etat ». Concernant les projets des 35 établissements hospitaliers polyvalents et des 30 polycliniques dont a bénéficié la wilaya d’Alger, dans le cadre du plan quinquennal, le ministre a insisté sur la nécessité d’en confier la réalisation à des entreprises nationales publiques au lieu de s’orienter vers des entreprises étrangères. Par ailleurs, le secteur de la santé a procédé au lancement de la formation de 1.200 jeunes dans différentes spécialités, dont la psychologie et la sociologie, en vue d’améliorer les conditions d’accueil des malades dans les hôpitaux, d’humaniser ces infrastructures et de développer les services d’orientation.

Tags: Algérie Médecin

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir