mercredi 13 décembre 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Travaux publics : 39 milliards de dollars pour les routes

21 septembre 2010

Le directeur des routes au ministère des Travaux publics, Hocine Necib, est revenu hier, dans un entretien accordé à l’APS, sur l’un des points forts de l’audition du ministre de tutelle Amar Ghoul par le président de la République, le mois dernier.

Lors de cette rencontre, le chef de l’Etat avait insisté sur le respect des délais de réalisation et surtout la maîtrise des coûts des projets structurants. On se rappelle que dans le cadre des traditionnelles auditions des membres du gouvernement, M. Bouteflika n’a pas manqué en effet de réclamer le respect des délais de réalisation des projets du secteur tout en demandant la conformité des ouvrages aux normes de qualité requises. Un problème récurrent surtout avec le projet de l’autoroute Est-Ouest qui a tant défrayé la chronique nationale. Revenant sur ce point, M. Necib dira que la maîtrise des coûts passe forcément par des études de qualité, à même de donner le maximum de maturation technique et à élaborer de très bons cahiers des charges, adaptés aux projets en termes de délais et d’économie afin d’éviter d’éventuelles réévaluations des projets. Concernant les chiffres, M. Necib évoquera les 3.100 milliards de dinars (39 mds de dollars) d’investissements à l’horizon 2014, en rappelant un peu les grandes lignes présentées par M. Ghoul lors de sa dernière audition présidentielle avec comme point d’orgue la réalisation de 18.000 km de routes ainsi que de 187 ouvrages d’art de différentes dimensions.

Concernant le programme quinquennal 2010-2014, et sur les 18.000 km attendus, 3.000 km concerneront de nouvelles routes nationales et chemins de wilaya et près de 250 km de contournements des principales agglomérations au nord du pays et dans les Hauts Plateaux, détaillera encore M. Necib. Se voulant plus précis, le ministre des Travaux publics avait fait référence, dans ce cadre, au développement des liaisons routières dans les régions des Hauts Plateaux et du Sud d’un linéaire total de 2.000 km, à l’amélioration des dessertes et la décongestion des grandes villes à travers la réalisation de 195 km de routes de contournement pour 25 villes, 24 trémies, la construction de 4 grands ouvrages d’art à Constantine, Annaba, Oued Menar dans la wilaya de Mila et Alger. En parallèle de la réalisation des 187 ouvrages d’art programmés pour 2014, il est question d’entamer des travaux d’entretien concernant près de 1.000 ouvrages existants. Une approche qui répond aux recommandations d’El Mouradia pour l’entretien des ouvrages réalisés par l’Etat à coup de milliards de dollars. Dans cette optique, et selon le directeur des routes au ministère des Travaux publics, l’effort sera poursuivi afin de préserver le réseau routier et les ouvrages d’art existants, avec un programme de 8.000 km de renforcement et de réhabilitation de chaussées, et la modernisation et l’entretien de 7.000 km de routes nationales.

Pour arriver à réaliser ces objectifs, il est impératif de multiplier les maisons cantonnières et les parcs régionaux, au nombre de 15 actuellement, et de leur équipement pour assurer un service public de qualité, même en périodes difficiles d’intempéries, soulignera également M. Necib. Abordant le volet des 1.700 km de l’autoroute Est-Ouest, les équipements du péage, les installations d’exploitation, ainsi que les aires de repos, qui seront construits selon les standards internationaux, seront mises en chantier au titre du même programme alors que les appels d’offres seront lancés avant fin 2010. Pour plus de détails techniques, il faut noter que parmi les projets structurants du nouveau quinquennat, il est prévu essentiellement la mise en chantier de la 4e rocade d’Alger devant relier Khemis Miliana (Aïn Defla) à Bordj Bou-Arréridj (300 km), et plusieurs liaisons autoroutières devant raccorder l’autoroute à plusieurs villes portuaires sur un linéaire total de 500 km ainsi que d’autres projets de pénétrantes autoroutières Nord-Sud, actuellement à l’étude, qui doivent relier la future autoroute des Hauts Plateaux (Tébessa au sud de Tlemcen, sur près de 1.300 km) à l’autoroute Est-Ouest.

Rappelons que la concrétisation de ce prochain programme quinquennal génèrera, selon les chiffres présentés par M. Ghoul, près de 700.000 emplois et facilitera le désenclavement des régions et l’amélioration des conditions de déplacement des populations ainsi que le renforcement de l’outil national de réalisation et d’engineering, avec la création et le développement de nouvelles entreprises et bureaux d’études dans la filière des travaux publics.

Tags: Algérie Autoroute

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir