lundi 23 octobre 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Le « Petit futé qui crache » : un guide pour les Algériens d’abord

25 août 2010
Le « Petit futé qui crache » : un guide pour les Algériens (...)

Vous voulez savoir ce qu’on a fait du pays pour une fois que nous avons eu un pays depuis des millénaires ? Lisez « Le Petit futé », le guide touristique « universel », spécial Algérie 2009-2010.

C’est un journaliste d’El Watan qui a fait, le premier, le compte- rendu de catalogue chargé de vendre la destination « nationale » et qui le fait avec des pages de publicité d’entreprises algériennes et donc de l’argent algérien. Qu’est-ce qu’on y dit ? D’abord ce qu’a rapporté ce journaliste avec une juste indignation et ce que y a lu le chroniqueur hier toute la nuit : un pays qu’il vaut mieux ne pas visiter et qui ressemble au Maroc comme un poteau anonyme ressemble à une sculpture grecque. Le problème est, cependant, qu’il s’agit de vérités : un vrai bilan 3D de tous les plans de relance et de développement depuis l’indépendance. On y lit ce qu’il faut comme infos pratiques sur le pays, ses adresses, ses géographies et ses histoires. Quelque chose de bon mais accompagné, en sourdine, par un sarcasme persistant, une sorte de ricanement pieds-noirs presque, des clichés affreux et d’immenses vérités.

Dans « Le Petit futé, Algérie 2009-2010 », vous lirez que les Algériens sont xénophobes, et c’est vrai. Que nous, nous ne respectons pas la femme sauf en l’achetant. Que les hôtels sont miteux, les services encore « socialistes », les médisances graves et les allergies gigantesques. Nous n’avons aucun respect pour notre propre histoire et ses monuments lorsqu’ils remontent à plus loin que la naissance du FLN ou l’arrivée des Arabes et que le pays est à peine intéressant et seulement lorsqu’il est vide des siens, c’est-à-dire un désert et un Sahara. Et c’est vrai.

Ce que dit le « Petit futé » avec une langue de serpent est l’évidence constatée par tous : le tourisme chez nous sera de plus en plus impossible, pas à cause des paysages mais des gens, des peuples locaux, des mentalités : nous y attendons plus les conversions religieuses des étrangers que les touristes, nous construisons plus de mosquées que de gares ou de parcs, etc. L’image du « Petit futé Algérie » est exacte, douloureuse, malheureuse, révoltante mais, encore une fois, exacte.

Le seul problème est que le constat est accompagné de jugements parfois franchement ridicules quand il s’agit de parler de tabous, de l’homosexualité, de la prostitution et de nos harraga, de nos passés et de nos rêves ou de nos gendarmes de routes.
Certains passages sont d’une étonnante bêtise : on qualifie ainsi la médisance, en Algérie, de grand sport national et pourtant c’est à cet exercice que succomberont les rédacteurs de ce « manuel » écrit sous forme d’un travel-warning au pays des Talibans.
Un ton légèrement fielleux, quelques stéréotypes inconcevables, de vraies insultes racistes ou néocoloniales et des approximations ravageuses sur ce pays, ses gens, ses cultures : la colonisation est dite « Présence française », il y a deux géographies : celle des Kabyles et celle du reste des Arabes, les femmes sont faciles, les jeunes sont crétins, etc.

L’article publié par notre confrère fera le listing complet de ces absurdités et ce n’est pas le sujet de cette chronique. Le sujet en sera la triste vérité d’abord et ce que peuvent en faire d’autres parties lorsqu’il s’agit de casser ce qui reste d’un pays. Le « Petit futé » est-il coupable ? Faut-il en faire l’autodafé systématique ? Bien sûr que non. Le plus triste dans cette affaire est d’abord que c’est vrai, ensuite, il s’agit d’un vrai constat sur ce qu’on a fait d’une terre et de son indépendance et de ses enfants et, enfin, c’est la véritable image de ce pays qu’on ne fréquente plus qu’à cause de ses milliards et de son gaz qui aident à tolérer ses petits dictateurs et ses petites maffias ravageuses et son peuple auto-talibanisé.

On notera, enfin, ce petit détail : il existe toute une police, chez nous, pour surveiller les rentes des pages publicitaires des journaux algériens, comment cette rente est ventilée, à qui on donne « des pages de pub » et quand il faut fermer le robinet pour le moindre édito qui dérange, mais apparemment cela n’est pas valable pour « les étrangers ». Le « Petit futé » nous crache presque à la figure, et pourtant, pour ceux qui peuvent le feuilleter, vous y trouverez des « pages de pub » payées par nos glorieuses entreprises publiques. Lisez cependant ce guide : il est fait plus pour nous les Algériens que pour les étrangers. On y découvre le pays qu’on ne veut pas admettre.

Tags: Algérie Voyage Attaque Petit futé Algérie

Source : Le Quotidien d'Oran

11 Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

11 commentaires

  • une humuliation de plus voila quand on donne des autorisations d entre en algerie ces gens la n aime pas notre culture notre defference l opposse d eux qui ne marche pas eu qui ne pense pas comme eux qui vie pas comme eux le fute a encore des cictrice coloniane a sa voir s il n a eux des larmes aux yeux ils c est plus interesse aux gens qu aux pays aux femmes entre autre il parle de elle une habitude chez les touristes de pouvoir profite du sex pas cher
    il est cinse de donner un coup de pouse a un peuple
    moi je me demande s il n est pas egyptien ou morocain se futer bref qu il ne revienne plus et se qu il on payer bien fait pour eux

    Répondre à ce message

  • Il s’agit à mon avis plus d’un règlement de compte que de dire des vérités. Ce qu’il y a de malheureux est qu’un guide de l’audience du petit futé se laisse aller à des insultes de la sorte. Doit-on s’attendre d’une guide touristique fait par des journalistes à un guide, à un "procès d’une société" ou à un pamphlet anti-algerien "oubess comme l’on dit en arabe".
    on peut se poser la question, de savoir est ce que le même ton est utilisé pour tout les pays du monde ? ou l’Algérie fait exception ?
    Dans tout les cas ceci est pitoyable.

    Répondre à ce message

  • Voila la preuve que ce qui est dit dans "le petit futé" est vrai. J’ai nommé le commentaire de LAREDJ, caricature typique de l’algérien moyen ! Et il vient confirmer l’article.
    Pour lui, c’est forcement a cause des autres (le Marocain fourbe ou l’Égyptien ou la main étrangère.).
    Quand je lit ce genre de commentaire, je me dis que l’Algérie est dans la M.... pour longtemps encore.
    Quand est ce que les Algériens verront la réalité en face ?

    Répondre à ce message

  • il n’y a que la verité qui blèsse

    Répondre à ce message

  • Vous ne pouvez pas imaginer un instant
    la quantité de bien que peut faire un article de ce genre
    Car vous ne pouvez pas imaginer un instant
    le mal profond qu’engendre le tourisme
    dans les pays qui se prostituent pour lui
    Ce qui est sur c’est que l’Algérie n’a de preuve à donner à personne
    pour ce qui est des insultes des lâches
    elles ne nous touchent pas vraiment
    car ils savent ce qu’ils risquent de le faire en face
    Nous l’avons toujours prouvé
    et nous vous le prouverons autant de fois qu’il est nécessaire
    Allez passons aux choses sérieuses

    Répondre à ce message

  • Qui ne dit mot consent

    ( @hamid : et ta soeur ? )

    Répondre à ce message

  • relisez Frantz fanon , rien de nouveau sous le soleil

    Répondre à ce message

  • La plus part des beurs ont une image idyllique du pays mais en Algérie on sait que c’est la vérité : l’Algérie serait mieux sans nous !

    Comment on a pu tomber aussi bas avec un si beau pays qui n’est pas avare en richesse ? la faute aux marocains ? aux français ? aux juifs ? aux égyptiens ?

    Honte à nous d’avoir transformé se paradis en enfer !

    J’ai plus d’espoir pour ce pays et pour ce peuple condamner à d’échéance ... Le désert avance, les ressources en gaz et pétrole se vident, la jeunesse se noie en méditerranée : l’avenir n’est pas bon ...

    Répondre à ce message

  • "pour une fois que nous avons eu un pays depuis des millénaires" ... mais de qui parlez vous ? Des diverses tribus incluses dans le territoire algérien lors de sa création par la France ? Alors, si "vous" avez enfin un pays, faites en quelque chose au lieu de le laisser pourrir depuis 1962, mais cela demande un peu d’unité et de courage collectif.

    Répondre à ce message

  • Le petit futé qui crache ?,non,mais je pense à un couteau bien affuté !!!C’est tout comme,le radotage.
    Il serait bon de connaitre les "c.v." des scribouillards de l’affuté,pour connaitre le pourquoi d’une telle haine.
    malgré tout,je crois que cela dénote un manque flagrant de professionnalisme de la part de l’affuté:on ne dénigre jamais un pays que l’on censé promouvoir,cela donnera des idées aux autres pays (ils peuvent subir le même cisaillement de la part de l’affuté !).
    Donc bêtise ne donne que bêtisier !et cela n’étonne pas en vérité.L’affuté est surement dirigé par des officines qui aiment tellement l’Algérie !!!

    Répondre à ce message

  • Messieurs,les pages du colonialisme français ne sont tjrs pas fermées,ces messieurs donneurs de leçons et de jugements négatifs à l’Algérie ne s’arrêteront pas.Ils font tout pour dévaloriser l’image de l’Algérie moderne.Certes,nous avons des insuffisances,des difficultés mais,ça les dérange énormément.L’Algérie a passé le cap du colonialisme,du terrorisme,du banditisme reste la mafia politico-financière viendra avec le temps son arrêt de mort certaine.Une nouvelle génération corrigera les erreurs et l’histoire retiendra que ses anciens colons ont tjrs de la nostalgie du passé.Mais sachez que vous ne mettrez jamais les pieds chez nous même en "touristes "Vous êtes dépassé et votre rancune ne nous fait pas mal.Dites et diffusez ce que vous voulez tout le monde connaît vos lugubres intentions.....

    Répondre à ce message


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir