dimanche 20 août 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Un acte isolé

Algérie : Jets de pierres contre le bus d’Al-Ahly

15 août 2010

Un individu qui a été, du reste, immédiatement appréhendé, a lancé, hier soir, des pierres contre le bus transportant l’équipe d’Al-Ahly. Les officiels égyptiens ont reconnu que c’était là un « acte isolé » sans conséquence. Le président de la JSK et le wali de Tizi Ouzou se sont rendus auprès de l’équipe égyptienne pour la réconforter et la rassurer.

Le bus transportant la délégation d’Al-Ahly du Caire, qui est à Tizi Ouzou depuis jeudi dernier, a été callaissé hier juste après le f’tour. L’« assaillant » a choisi le moment où l’équipe quittait son lieu d’hébergement, sis à l’hôtel Amraoua, pour rejoindre le stade du 1er-Novembre afin d’effectuer l’ultime séance d’entraînement prévue pour 22h. Une pierre lancée par un individu au passage du bus a brisé une vitre et aurait blessé un joueur, selon les Egyptiens. C’est le constat qu’auraient établi les éléments de sécurité qui escortaient la délégation égyptienne. Nous avons appris que le service de sécurité a aussitôt quadrillé le périmètre pour parer à toute nouvelle attaque. Il s’est révélé que les « assaillants » se résumaient à une seule personne, un individu que les policiers ont vite fait d’embarquer au commissariat.

Les premiers soins sont immédiatement prodigués à Oussama Hosni et tout le monde a repris la route pour rallier le stade du 1er-Novembre. La séance d’entraînement s’est déroulée le plus normalement du monde. D’ailleurs, peu de temps après cet incident, le président d’Al-Ahly, Hassan Hamdy, a tenu à rassurer tout le monde affirmant qu’il ne s’agit que d’un acte isolé de la part d’un individu qui ne représente que lui-même. De son côté, le président de la JSK, Mohand Chérif Hannachi, s’est déplacé immédiatement après avoir eu vent de l’incident au stade du 1er-Novembre pour s’enquérir de tous les détails des faits. Le wali de Tizi Ouzou s’est lui également déplacé au stade afin de réconforter la délégation égyptienne et lui assurer qu’il ne s’agissait que d’un acte isolé, dont l’auteur a été arrêté et écroué.

Le wali s’est excusé auprès de l’équipe égyptienne et a promis que ce genre d’incident ne se reproduirait plus. Les relations algéro-égyptiennes étaient très tendues en effet depuis un certain 12 novembre 2009 où des supporters ultras égyptiens ont commis un grave incident contre le bus de la sélection algérienne, qui venait tout juste d’arriver au Caire pour disputer le dernier match des éliminatoires jumelées de la CAN et du Mondial-2010. Après plus de huit mois de refroidissement dans les relations entre les deux pays, la visite du Président égyptien, Hosni Moubarak, en Algérie, au mois de juillet dernier, a permis d’alléger la pression. La preuve, la JSK a été accueillie royalement lors de son séjour à Ismaïlia où elle a affronté l’équipe locale pour le compte de la première journée de la Ligue des champions d’Afrique.

Cela dit, le risque de riposte des Algériens n’était pas à écarter, même si l’Etat avait déployé un service de sécurité impressionnant pour assurer la sécurité des Egyptiens. A signaler enfin que la réunion technique qui était prévue pour 22 h, a eu lieu normalement sans aucun incident.

Hassan Hosni (président d’Al-Ahly) : « Il ne faut pas amplifier l’acte »

Le président d’Al-Ahly du Caire, Hassan Hosni, a affirmé, une fois que son équipe avait rejoint le stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou, que l’acte est isolé et qu’il ne représente que son auteur. « Depuis notre arrivée ici, nous avons été entourés de tous les égards et nous n’avons perçu aucune hostilité de quelque partie que ce soit. Ce n’est pas un acte isolé qui remettra tout en cause. Il ne s’agit que d’un incident et le match se déroulera demain comme prévu. Je suis certain qu’il aura lieu dans de bonnes conditions. Les services de sécurité ont mis les moyens pour que la délégation soit mise dans de meilleures conditions. Nous allons jouer la rencontre normalement et nous n’avons jamais demandé à ce que le match soit transféré à Alger. Cet incident ne peut, en aucun cas, remettre en cause les relations entre l’Algérie et l’Egypte », a déclaré le premier responsable du club cairote sur le site internet d’Al-Ahly.

La personne interpellée présentée devant le parquet

Le bus transportant les joueurs de l’équipe Al-Ahly a reçu deux pierres jetées par une personne au niveau de Tala Allam à environ 200 mètres de l’hôtel Amraoua où les joueurs égyptiens sont hébergés depuis jeudi passé. Selon nos sources, l’incident s’est produit aux environs de 21h. Les deux pierres jetées ont échoué l’une sur le pare-brise et l’autre sur une vitre. Aucun dégât n’a été déploré et aucun blessé signalé, hormis Oussama Hosni, qui a eu une égratignure au-dessus de l’arcade sourcilière. Un pansement lui a été posé par le médecin de la Protection civile. L’équipe est retournée à l’hôtel où un commissaire de la CAF a inspecté la « blessure » d’Oussama Hasni, pour confirmer qu’elle est « très légère ». Une personne suspectée a été interpellée le soir même et devait être présentée aujourd’hui devant le parquet.

Tags: Foot Ligue des Champions d’Afrique JSK Al-Ahly

Source : El-annabi.com

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir