samedi 23 septembre 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Algérie Poste : Le chèque postal va disparaître

19 novembre 2012
Algérie Poste : Le chèque postal va disparaître

Algérie Poste apporte les dernières retouches à un nouveau système d’information, assis sur de nouvelles infrastructures technologiques, qui devrait permettre de maîtriser et de sécuriser le traitement et la circulation de l’information financière et comptable, pour assurer de meilleures prestations de service, et répondre aux besoins des 15 millions d’abonnés.

Financée sur le budget de l’Etat, à hauteur de 10 millions d’euros, cette nouvelle plateforme de dernière technologie doit être déployée, dans le courant du premier trimestre 2013, avant d’entrer en fonction avant la fin de l’été. C’est, en tout cas, ce que le directeur général d’Algérie Poste, Mohamed Laïd Mahloul, a annoncé hier lors de son passage à la chaîne trois ,en précisant, que le système sur lequel des experts algériens et français planchent depuis une année, a été conçu pour régler les problèmes des abonnés, notamment en termes de délais d’attente, et de disponibilité de la monnaie fiduciaire, durant les vingt prochaines années.

Le programme de modernisation d’A.P ne s’arrête pas là, puisqu’il est également question de l’installation, dès le premier trimestre de l’année prochaine, de 500 nouveaux distributeurs automatiques de billets, qui viendront s’ajouter aux 700 disséminés à travers le territoire national, de l’augmentation d’ici 2020, du nombre de bureaux de poste, pour les porter de 3.462 à 4.500 (soit trois par commune, contre deux actuellement), la formation des 30.000 employés aux nouvelles procédures et méthodes de travail, notamment pour réduire les délais d’attente.

Le D.G d’A.P a indiqué que les 10.000 guichets ouverts sur le territoire national réalisaient tous les jours environ 1.500.000 transactions avec des pointes de deux millions de transactions les jours fériés ; soit, des montants de retrait allant d’un minimum par jour de 10 milliards de dinars à plus de 27 milliards DA en période de fête : « Ce sont les vérifications de l’identité et la signature du client, en cas de retraits supérieurs à 30.000 DA, qui entraînent l’allongement des délais de réponse », a-t-il précisé, en assurant que ce genre de désagrément sera évacué dès la mise en fonction du nouveau système d’exploitation.

LA FIN DU CHÈQUE DE RETRAIT

Mohamed Laïd Mahloul a, par ailleurs, annoncé la suppression avant la fin de l’année du chèque de retrait - le « chèque rose » en vigueur dans les postes et qui ne sert que pour le retrait - et son remplacement par le chèque interbancaire qui, inscrit dans un système de compensation, permet de réaliser l’ensemble des transactions (le retrait, le virement et le paiement) en moins de trois jours. Le premier responsable d’A.P a aussi plaidé pour une prise en charge, par le ministère des Finances, des coûts induits par un certain nombre de prestations de service, supportés par Algérie Poste, comme la confection « au prix coûtant » de 30.000 carnets de chèques par jour. Les taxes de 1994 et 2004 ne couvrant pas les frais générés par ce genre d’opérations, Algérie Poste va soumettre au ministère des Finances un dossier dit de « suggestions de service public » pour une compensation de ces opérations dont le coût supporté par A.P est estimé à 10 milliards de dinars par an.

Tags: Algérie Algérie Poste

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir