mercredi 13 décembre 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Des bateaux de pêche « made in Algeria » en 2013

16 septembre 2012

Les premiers bateaux de pêche fabriqués en Algérie sortiront dès l’année prochaine du chantier naval d’Azeffoune dans la wilaya de Tizi Ouzou.

C’est qu’a annoncé le PDG de la Socié té Algérie-Korea Marine Service (Sako mas), Benaoudia, en fin de semaine écoulée à l’occasion du coup d’envoi des travaux de réalisation de cette infrastructure à Azeffoune. Selon le même responsable, il sera question dans un premier temps de construire une cinquantaine de bateaux pour la première année d’exploitation en 2013 puis atteindre la vitesse de croisière de production, 250 unités, cinq années plus tard.

Selon le communiqué rendu public en la circonstance, le chantier de construction mais aussi de la réparation navale d’Azeffoune « revêt une grande importance pour l’économie nationale, qui a été agréé par les instances dirigeantes du pays, et ce, malgré toutes les difficultés rencontrées et les sacrifices consentis tant sur le plan humain que sur le plan financier pour arriver à cette ultime étape ». Puisque le projet en question accuse un retard de plusieurs années pour divers motifs. Pour le PDG de Sakomas, qui s’exprimait selon la même source en marge de la cérémonie officielle du lancement des travaux de réalisation du chantier naval, celui-ci est « attendu avec impatience par toute la population de la région d’Azeffoune qui y voit la résorption du chômage, et tous ces hommes de la mer qui y trouvent une infrastructure spécialisée dans le domaine de la réparation et de la construction navale”.

Les Sud-Coréens, via la société navale « Iljin  » fournira des équipements technologiques et de l’assistance technique. Sur cette future structure occupant une superficie de 11 000 m2, 6000 m2 sont affectés à la partie construction et 5000 m2 pour la réparation sur le terreplein du port de pêche de la ville d’Azeffoune. En matière d’emplois que pourrait générer ce projet, 80 postes sont creés au démarrage pour atteindre les 120 après la deuxième année de sa mise en exploitation. Le PDG de Sakomas a déploré, à l’occasion du début de concrétisation de ce projet, le retard mis pour la réalisation de l’estacade qui permettra d’installer la Roulev de 300 tonnes. Actuellement les grands bateaux de pêche algériens sont acheminés en Tunisie ou en Espagne pour les besoins de leur entretien ou de réparation. La réception de ce chantier naval fera une économie de temps et d’argent aux exploitants dans l’activité de pêche.

Tags: Algérie Tizi Ouzou

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir