mardi 17 octobre 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Algérie : 700.000 produits contrefaits saisis

4 juin 2012
Algérie : 700.000 produits contrefaits saisis

Les saisies d’articles contrefaits ont atteint une hausse considérable en 2011, comparativement avec l’année 2010.

Selon l’APS, qui cite la direction générale des Douanes algériennes, un peu plus de 700.000 articles contrefaits ont été saisis par les services des douanes en 2011, soit une hausse de 84,5% par rapport à 2010. Les mêmes sources soulignent que les services des douanes ont effectué quelque 166 interventions qui ont donné lieu à la saisie de 700.841 articles contrefaits pouvant porter atteinte à la santé et à la sécurité du consommateur.

Toutefois le bilan de la douane signale que malgré cette hausse enregistrée en 2011, ce niveau s’inscrit cependant en forte baisse, comparativement aux années 2007, 2008 et 2009 où les saisies ont presque atteint les 2 millions d’articles, confirmant ainsi une tendance à la baisse sur les cinq derniers exercices. La direction générale des Douanes précise que cette baisse des saisies ne traduit pas pour autant un recul de l’entrée en Algérie des produits imités, mais plutôt un contrôle douanier amoindri par le manque de coopération des propriétaires de marques qui a contribué à affaiblir les efforts de cette dernière, selon cette institution.

Pour l’administration des douanes, la baisse des saisies d’articles contrefaits est due au fait que les importateurs, une fois informés des marques objet d’alerte pour contrefaçon, se rabattent sur des marques dont les titulaires n’ont pas encore sollicité la protection douanière. Concernant les produits contrefaits saisies en 2011, le bilan des douanes relève que 57,4 % sont des produits cosmétiques. Il s’agit notamment de dentifrices, de shampooings et de rasoirs. Les articles de sport (vêtements et chaussures) représentent quant à eux 36,22% des produits retenus pour suspicion de contrefaçon, suivis des produits de quincaillerie avec 5,56 % de l’ensemble des produits retenus en douane pour contrefaçon présumée.

Il s’agit essentiellement de disques abrasifs et de serrures. 0,81% seulement des saisies concernent les produits alimentaires et pièces de rechange pour véhicules. Les statistiques indiquent que 94,44 % des produits contrefaits viennent de Chine et 3,56% de Turquie. Pour faire face à ce phénomène, l’administration des douanes s’est attelée à partir de l’année 2007 à instaurer un réel partenariat avec les sociétés détentrices de marques, à travers la signature de plusieurs protocoles d’accord. En 2011, deux de ces protocoles d’accord ont été signés par les douanes algériennes avec deux sociétés internationales : la multinationale Procter et Gamble (hygiène et produits de beauté) et la société européenne Hager (systèmes électriques).

Ces protocoles d’accord visent à renforcer la coopération en matière d’échange de renseignements, de formation et d’assistance en matière d’expertise des produits de ces sociétés. Pour 2012, et dans un souci de juguler le phénomène de la contrefaçon, l’administration des douanes a exprimé sa volonté de se doter du système Interface public-membres (IPM), qui permet, à travers l’échange d’informations entre les titulaires de marques et les douaniers, de rendre plus efficace l’intervention aux frontières.

Tags: Algérie Contrefaçon Escroquerie

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir