mercredi 20 septembre 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Affaire Khalifa Bank

Les 78 accusés seront rejugés sans attendre l’extradition

3 avril 2012
Les 78 accusés seront rejugés sans attendre l'extradition

Après cinq années de suspense et d’étude des appels déposés par les différentes parties en lice dans l’affaire Khalifa Bank jugée en 2007 par la cour criminelle de Blida, la Cour suprême avait annoncé il y a quelques semaines le renvoi du dossier devant la même cour.

Les supputations et les calculs allaient bon train, alimentés par des rumeurs parfois contradictoires jusqu’à hier quand le procureur général près la cour de Blida a annoncé que le dossier n’était pas encore arrivé au niveau de sa juridiction et que, par conséquent, il était hors de question qu’il soit enrôlé pour cette session qui prendra fin le 16 mai prochain. Le même responsable a affirmé que l’affaire sera probablement programmée après les vacances si le dossier arrive à temps au niveau de la cour.

Le tribunal criminel près la cour de Blida rejugera les accusés dans l’affaire El Khalifa Bank dont les pourvois en cassation ont été acceptés par la Cour suprême « sans attendre l’extradition du principal accusé » dans cette affaire, Abdelmoumène Khalifa, selon le parquet général de cette cour. Ainsi, 78 inculpés vont être rejugés en appel alors que ceux qui ont été définitivement condamnés pourraient être convoqués comme témoins. Concernant Abdelmoumène Khalifa, il sera rejugé dès qu’il sera présenté devant les juges.

Pour rappel, l’affaire Khalifa avait défrayé la chronique durant les années 2000 après que Khalifa eut fui le territoire national en 2003 ainsi que plusieurs personnalités. Des centaines de déposants privés ont perdu leurs dépôts alors que l’Etat s’était fait déposséder de plusieurs milliers de milliards de centimes après des dépôts de la part de grandes sociétés nationales, d’institutions publiques et sociales et même d’autres entités financières. Des ministres, des personnalités politiques, des directeurs d’entreprises nationales ont été éclaboussés par ce scandale qui n’a pas livré tous ses secrets. La salle d’audience de la cour de Blida a connu des audiences houleuses au début de l’année 2007 au cours du procès qui a duré plus de deux mois et demi et qui a pris fin par la condamnation de Rafik Abdelmoumène Khalifa à la réclusion criminelle à perpétuité alors que ses plus de 120 complices ont été condamnés à des peines allant d’une année à 20 ans de prison ferme.

Un feuilleton à répétition s’est déroulé par la suite au sujet de l’extradition de Khalifa qui, de France où il était aussi recherché, se réfugia en Grande- Bretagne où il est toujours, mais en détention depuis 2007. Quant aux autres condamnés par contumace, ils demeurent eux aussi toujours en fuite sans que personne, à ce jour, ne songe à en parler. Il faudra donc attendre encore quelques mois pour être fixé sur la date de ce nouveau procès qui risque d’avoir des rebondissements inattendus si des témoins clés seront cités à comparaître.

Tags: Rafik Khalifa Procès Banque

Source : Le Quotidien d'Oran

2 Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

2 commentaires


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir