mardi 17 octobre 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Elections législatives

Un député de Chlef démissionne du RND

28 mars 2012

Celui qui a dirigé les patriotes à l’ouest du pays a tenu, par un communiqué, à préciser les raisons de sa démission du RND et celles qui l’ont poussé à intégrer le MPA.

Membre fondateur et ancien responsable dans le conseil national du RND, Driss Zitoufi regrette, dans un communiqué adressé aux rédactions, qu’ « au moment où l’Algérie commence à cueillir les premiers fruits des réformes politiques engagées par le président de la République pour la consolidation des institutions de l’Etat, des voix continuent de louer des slogans creux visant à préserver des intérêts étroits même au détriment du pays et de l’avenir de ses enfants (…) ». Celui qui a dirigé les groupes des patriotes à l’ouest du pays, précisément dans la wilaya de Chlef, estime que « l’heure de l’historie a sonné avec le cinquantenaire de l’indépendance pour que les jeunes prennent le relais de la génération qui a dirigé la Nation durant plus d’un demi-siècle ». Il affirme alors que « les changements géopolitiques obligent à ce que l’avenir doit appartenir aux compétences et aux jeunes élites, ce qui est une vérité dont on ne peut fuir ».

Zitoufi souligne que « par respect à la valeur de l’activité politique et à la crédibilité du militantisme partisan, j’informe l’opinion publique et l’ensemble des enfants qui sont restés fidèles à ce pays, moudjahidine et patriotes que je n’ai jamais pensé à occuper un poste de député et je démens formellement être à la tête de la liste du Mouvement populaire algérien (MPA) représentant la wilaya de Chlef (…) ». Le signataire du communiqué précise que « je présente mes excuses aux militants de ce mouvement et aux habitants de la wilaya de Chlef pour n’être pas leur candidat et ce, non pas parce que je fuis mes responsabilités mais parce que j’estime que le temps est venu pour que ma génération cède la place aux fidèles enfants du pays (…) ». Zitoufi dit « continuer à servir l’Algérie et ses institutions  ». L’ancien responsable des patriotes de l’ouest du pays rappelle que « j’ai remis ma démission au RND en étant tout à fait convaincu de sa nécessité notamment après les graves dérives qui ont marqué le parcours du parti notamment après son congrès de 2008 ». Il considère ainsi qu’ « il était de mon devoir de quitter le bureau national du RND dont j’étais membre après 13 ans de militantisme ».

Driss Zitoufi explique que « les réformes politiques engagées ont ouvert des portes mais que la dictature des idées étroites et des pratiques archaïques a fermé devant les nombreuses compétences et les grandes potentialités de jeunes ». Il fait savoir que « je ne suis pas adepte du nomadisme partisan mais mon devoir de patriote et de démocrate m’a poussé à m’associer au MPA (…) pour continuer à servir mon pays ». Ainsi, at- il dit, « je continue de militer loin du populisme et du commerce avec les constantes et valeurs de la révolution et les faux discours démocratiques  ». Zitoufi conclut son communiqué par un appel « au peuple algérien et notamment aux jeunes au vote (…) loin des calculs étroits qui bloquent le pays ».

Tags: Algérie Législatives

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir