vendredi 23 juin 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Algérie : Reprise des cours dans la confusion

16 octobre 2011
Algérie : Reprise des cours dans la confusion

La décision du gel ou de la pour suite de la grève n’a pas été facile à prendre pour certains syndicats autonomes de l’Education.

Si le CLA et le SNTE ont été les premiers à annoncer clairement leur position en mettant fin au mouvement de grève, chez le Snapest, le Cnapest et l’Unpef la question a suscité un long débat. Partagés entre partisans et opposants à la reprise, les participants aux conseils nationaux des trois syndicats, tenus entre jeudi et samedi, ont longuement hésité avant de donner le verdict final. Pour le Snapest la grève est maintenue, pour le Cnapest, la reprise est pour aujourd’hui et l’Unpef devait décider en fin d’après-midi. Dans une déclaration rendue publique hier après la clôture de la réunion du conseil national, le Snapest a annoncé la continuité de la grève pour la journée du dimanche 16 octobre, avec la tenue des assemblées générales dans les établissements et des conseils de wilaya, en attendant la décision du bureau national qui va entériner les décisions de la base.

Le Snapest a annoncé également son refus de parapher le procèsverbal du ministère arguant que plusieurs points contenus dans ce PV ne répondent pas aux revendications du syndicat. Le Snapest dit constater avec amertume que les primes des enseignants du Sud sont toujours calculées par rapport à l’ancien salaire de base, les rappels de la correction apportée aux primes seront versés après 18 mois, de même qu’un revirement dans les décisions de la tutelle concernant les oeuvres sociales. Ce syndicat considère que les repères revendicatifs tracés depuis 2003 sont toujours d’actualité, à savoir : « un salaire digne, une retraite à 25 ans, que les conditions de travail ont rendu nécessaire et un statut pour le corps de l’Education et l’amélioration de la médecine du travail ». « D’autres revendications, tels le logement, les primes des travailleurs du Sud, la préservation de l’enseignement technique, l’avancement du plan de carrière sont venues s’implanter dans nos luttes émanant toujours de nos bases syndicales ».

Le Cnapest, pour sa part, a pris une position différente en optant pour la reprise avec la promesse de continuer le combat jusqu’à la satisfaction de toutes les revendications. Sur le régime indemnitaire, ce syndicat soutient ce qui a été mentionné sur le PV, en insistant sur le mode de versement des primes en une seule tranche. Concernant les oeuvres sociales, le Cnapest affiche une satisfaction quant à l’installation d’une commission nationale et des commissions de wilaya avec un droit de regard du partenaire social sur la gestion. Quant au statut particulier, la zone du Sud et d’autres dossiers aussi importants, le Cnapest s’engage à suivre le même procédé pour leur prise en charge. Du côté de l’Unpef, la question du gel ou du maintien de la grève n’était pas encore tranchée durant l’aprèsmidi d’hier. Les débats souvent houleux entre ceux qui sont pour le gel de la grève et les opposants à la reprise ont duré toute la journée.

Tags: Algérie Education

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir