samedi 23 septembre 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Renault Algérie : Les discussions reprendront le mois prochain

17 septembre 2011
Renault Algérie : Les discussions reprendront le mois (...)

Le ministre de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’Investissement, M. Mohamed Benmeradi, a confirmé jeudi à Alger l’existence d’un projet de partenariat algéro- allemand avec le ministère de la Défense nationale pour la création d’une joint-venture de construction de cyclomoteurs au niveau du Complexe de fabrication de cycles et de cyclomoteurs de Guelma.

« Les négociations sont en cours avec le groupe BMW qui a montré un intérêt pour le projet », a indiqué le ministre à la presse en marge d’une séance de questions orales au Conseil de la Nation, précisant que le projet de partenariat regroupe la direction des industries militaires du ministère de la Défense et la société allemande. M. Benmeradi, qui répondait à une question orale de M. Lazhar Sahri sur les projets industriels dans cette wilaya, a affirmé que depuis 2005 plusieurs formules ont été présentées pour impulser l’activité de cette société à travers le partenariat mais sans succès.

Il a exposé la situation financière de l’entreprise qui a été créée en 1987, affirmant qu’elle accuse un déficit financier et une baisse continue de son chiffre d’affaires, ajoutant que la société présente « actuellement un niveau productif très en deçà du volume de production prévu » et que « 10% seulement » des équipements technologiques sont en exploitation.

Abordant le dossier de la société Renault qui envisage la création d’une usine de construction automobile à Alger, le ministre a indiqué que les contacts entre les parties algérienne et française reprendront « début octobre » prochain, soulignant que la dernière réunion entre les deux parties remonte à juin dernier. Estimé à un milliard d’euros, le projet Renault vise à produire plus de 150.000 véhicules par an en Algérie. Par ailleurs, M. Benmeradi a affirmé que les nouveaux investissements de la raffinerie de sucre de Guelma, privatisée en 2006, ont atteint, fin 2010, 668 millions de dinars, ajoutant que « les clauses des délibérations du Conseil des participations de l’Etat et les dispositions de l’acte de concession, notamment concernant l’investissement, ont été respectées à l’exception de l’élargissement « à cause de la non adaptation des structures actuelles du port de Annaba ». Evoquant la situation de la levurerie de Bouchegouf (Guelma), il a indiqué que le ministère s’employait à relancer l’activité de cette usine en collaboration avec le ministère de l’Environnement et de l’Aménagement du territoire.

Tags: Renault Algérie

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir