lundi 23 octobre 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Algérie - Mali : « Combattre sans concession les groupes terroristes »

12 septembre 2011

C’est à « un moment crucial pour la paix, la sécurité et la stabilité » dans la région du Sahel que s’est ouverte hier à Alger, la 11ème session de la Commission mixte de coopération algéro-malienne.

C’est ce qu’a indiqué, hier à partir d’Alger, Soumeylou Boubèye Maïga, ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, dans son allocution d’ouverture des travaux. « La Commission mixte, dont l’objectif est d’insuffler une dynamique nouvelle dans un esprit de complémentarité entre les deux pays, a lieu à un moment crucial pour la paix, la sécurité et la stabilité de nos pays et de notre région », a-t-il affirmé. Evoquant la réunion organisée récemment à Alger, des pays du champ (Algérie, Mali, Mauritanie et Niger) avec leurs partenaires extra-régionaux sur la sécurité et le développement, M. Maïga en retiendra « une cohésion et une convergence totales » entre les pays de la région. La qualifiant de « succès », cette rencontre, dira-t-il, « a été une occasion pour réaffirmer notre détermination de combattre sans concession les groupes terroristes et maffieux », avant de souligner que les pays de la région sont également animés par la volonté de « promouvoir le développement économique ».

Le chef de la diplomatie malienne a estimé, par ailleurs, que la rencontre d’Alger va dans le sens de « réduire la pauvreté dont souffrent les populations du Sahel  » et de construire une solidarité internationale fondée sur « l’appropriation » par le pays concerné de l’action à entreprendre. Soulignant l’engagement ferme de l’Algérie dans la lutte anti-terroriste, le ministre malien des Affaires étrangères ne manquera pas de rendre hommage « au courage, à la détermination, à la constance et à la fermeté avec laquelle le peuple algérien a résisté et lutté contre les différentes formes de terrorisme et de déstabilisation, ainsi qu’à sa capacité de résistance ayant fini par lui valoir le respect et la reconnaissance de la Communauté internationale ». Et d’affirmer que le peuple malien sera « toujours aux côtés du peuple algérien », mettant en exergue les liens « de solidarité, de fraternité, d’estime et de confiance qui les unissent ». Il a également ajouté que le peuple malien peut compter sur l’Algérie qui a toujours été à ses côtés, rappelant le rôle de l’Algérie dans les négociations ayant conduit à la signature d’un pacte national au Mali, ainsi que les accords de paix d’Alger.

Insistant sur la solidarité « constante  » et « agissante » de l’Algérie, il a rappelé aussi le don de 10 millions de dollars accordé dernièrement par l’Algérie au Mali pour l’aider à faire face aux besoins des régions du Nord dans les secteurs vitaux de l’eau, la santé et l’éducation. Pour M. Maïga, cette « identité commune faite d’engagements, de générosité et de solidarité  » commande aux deux pays un « bond qualitatif et substantiel » dans leurs relations bilatérales.

Tags: Algérie Mali Terroriste

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir