mercredi 13 décembre 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Transport

800 policiers et agents de sécurité pour le métro d’Alger

20 août 2011
800 policiers et agents de sécurité pour le métro (...)

Quelque 400 policiers et 400 agents de sécurité assure ront la sécurité du métro d’Alger, dont la réception provisoire est prévue le 31 octobre prochain.

C’est ce qu’a annoncé le ministre des Transports Amar Tou. « La sécurité du métro d’Alger sera assurée par 400 policiers et 400 vigiles qui ont reçu des formations spécialisées », a-t-il expliqué à la presse en marge d’une visite à la station de métro de la Grande Poste qui a ouvert ses portes au public. M. Tou a en outre rappelé que la marche à blanc (exploitation non commerciale) du métro d’Alger sera lancée le 8 septembre, alors que sa réception provisoire se fera à compter du 31 octobre prochain. « La mise en service commerciale se fera dans les quelques jours qui suivent le 31 octobre. Il se peut que le métro transporte gratuitement un nombre limité de citoyens entre le 31 octobre et la date de son inauguration officielle », a-t-il ajouté. Pour ce qui est du prix du ticket, M. Tou a souligné qu’il sera annoncé au cours de la première décade du mois de septembre. Il a d’autre part indiqué qu’il reste quelques touches à apporter avant la mise en service commerciale du métro, notamment l’installation du système de désenfumage (évacuation de la fumée en cas d’incendie) qui « est en cours ».

D’une longueur initiale de 9,5 km, le projet du métro d’Alger desservira dix stations implantées dans les communes de Bachdjarah, El- Magharia, Hussein Dey, Sidi M’hamed et Alger-centre. Le projet comprend plusieurs extensions en vue d’atteindre, en 2020, un réseau de 40 km allant de Dar El-Beïda à Draria. L’exploitation du métro d’Alger sera assurée par plus de 400 agents que la RATP est en train de former, dont 275 sont formés dans l’exploitation, une centaine dans la maintenance et une soixantaine dans l’encadrement administratif. La RATP a formé dernièrement par l’intermédiaire d’une firme allemande des auditeurs de métro, des chefs de station, des opérateurs commerciaux et ceux du contrôle. Le 17 juillet dernier le ministre des Transports avait réaffirmé que la réception provisoire du métro d’Alger est prévue le 31 octobre 2011, alors que sa mise en service effective est programmée début novembre. « La réception provisoire du métro se fera le 31 octobre prochain », a-t-il dit, précisant dans une déclaration à l’APS que «  le principe est quand on procède à cette réception provisoire, on peut faire circuler immédiatement le métro, mais cela dépendra d’un fait protocolaire, c’est-à-dire de la date choisie pour l’inauguration du projet qui va intervenir début novembre. » Avant cette date, la RATP-El Djazair va procéder pendant quatre semaines à la marche à blanc du métro, une phase d’essai nécessaire à la mise en service du métro.

Durant cette phase de mise en service d’essai, il va transporter un nombre limité de passagers qui sera augmenté progressivement. Le projet du métro d’Alger, lancé au début des années 1980, avait été suspendu pendant plusieurs années voire totalement mis à l’arrêt, avant d’être relancé à la faveur du plan de soutien à la relance économique 2000-2005 et du plan complémentaire de soutien à la croissance 2005-2009. Le projet aurait coûté 90 milliards de DA sans inclure les travaux d’extension dont une bonne partie a été déjà engagée et qui devraient porter à 139 milliards DA son coût total.

Tags: Alger Métro

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir