jeudi 29 juin 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Air Algérie : Les négociations se poursuivent

18 août 2011
Air Algérie : Les négociations se poursuivent

Interrogé à propos des bruits ayant circulé sur un nouveau bras de fer avec la direction d’Air Algérie, Yassine Hamamouche, le porte-parole du collectif du personnel naviguant et commercial, le PNC, a tenu à les infirmer, dans une déclaration faite au « Quotidien d’Oran », en les qualifiant de « pures rumeurs ».

« Je ne sais pas d’où est-ce qu’elles sont parties », précisera-t-il. Ce qui évacue, pour le moment toute idée d’une nouvelle grève qui serait en gestation. Concernant l’état d’avancement des pourparlers, débutés il y a presqu’un peu moins d’un mois, entre la direction de la compagnie aérienne et le PNC, il dira qu’elles ont toujours lieu et « du moment qu’on est autour de la table, les négociations avancent mais butent sur des aspects techniques liés au dossier de revalorisation des salaires », expliquera M. Hamamouche. Ce dernier avait, dans une précédente déclaration dans nos colonnes, nié formellement toute revendication chiffrée, affirmant au passage que le PNC n’a jamais traité, ni évoqué les 106% d’augmentations salariales, taux brandi par la direction générale de la compagnie aérienne nationale.

Autour de la table des négociations, la direction d’Air Algérie est représentée par le directeuradjoint des ressources humaines, un sous-directeur de la DRH spécialisé dans le personnel naviguant un autre chargé de la législation, un spécialiste des salaires ainsi qu’un expert financier alors que les rounds de discussions veillent jusqu’à 3 voire 4h du matin. « Beaucoup de points techniques restent à régler entre nous mais nous en sommes toujours à discuter du problème des salaires et dès qu’on trouvera un terrain d’entente, on passera à autre chose », ajoutera notre interlocuteur qui estime que le collectif est dans une situation inconfortable vis-à-vis du reste du personnel d’Air Algérie, lui aussi concerné par les 20% d’augmentations décidés par la direction. « On est conscient que les autres travailleurs attendent notre décision mais si nous avons fait la grève, c’est pour nous, dans le but de faire aboutir les revendications du personnel naviguant et commercial », indiquera-t-il. Concernant les augmentations salariales, Mohamed-Salah Boultif, le premier responsable d’Air Algérie avait été catégorique sur cet aspect puisqu’il déclarera qu’« en aucun cas, je n’irai vers un déséquilibre financier de l’entreprise ». Il soulignera, lors de son intervention à la Chaîne III de la Radio nationale que « si on accorde une augmentation de 106% au personnel navigant, ce seront tous les autres corps qui demanderont la même chose ». Une déclaration qui sonne, aux oreilles du collectif, comme un désaveu d’un compromis qui aurait été trouvé pour la reprise du travail, après une grève qui aura duré quatre jours. « S’il insiste à faire une fixation sur les 20%, une augmentation prononcée en faveur de tous les travailleurs d’Air Algérie, je ne vois pas l’utilité de s’asseoir autour de la table des négociations », avait affirmé le responsable des 4 délégués mandatés par le collectif du PNC. Quant à l’avenir de ces pourparlers, il dira qu’il est encore trop tôt pour en parler. « Je sais que c’est laborieux, mais on prendra le temps qu’il faut ». Il évoquera également la dernière réunion tenue avec Sidi Saïd, le patron de l’UGTA qui les a appelés pour faire le point, un mois après la reprise du travail.

Pour ce qui est des arguments de la compagnie, le porte-parole du collectif du PNC se dit « dubitatif ». « Air Algérie dit qu’elle n’a pas d’argent puis décide une augmentation générale de 20% pour ensuite rembourser ses clients pris dans les nasses de la grève du 11 juillet dernier », s’interroge- t-il, tout en reconnaissant le droit à ces derniers d’être dédommagés. « Air Algérie a fauté et elle doit assumer », fera-t-il remarquer. Pour rappel, la compagnie nationale aérienne a annoncé un programme de compensation commerciale en faveur de leurs clients, victimes de ce débrayage, en possession d’une réservation ferme sur un vol d’Air Algérie, entre le 11 et le 14 juillet 2011 et bénéficieront de bons de réduction à retirer aux points de vente de la compagnie.

Tags: Air Algérie Négociation

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir