lundi 21 août 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

L’interdit religieux n’étant plus de mise

Algérie : Le projet de loi sur la greffe d’organes fin prêt

9 août 2011

En Algérie, le vide juridique qui entoure la greffe d’organes, prise en étau entre l’exigence médicale et la contrainte religieuse, sera bientôt comblé. Un projet de loi sur la greffe d’organes est actuellement sur la table du gouvernement et devrait être promulgué en septembre.

C’est ce qu’a déclaré, hier, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, M. Djamel Ould-Abbès. M. Ould-Abbès a indiqué, dans une déclaration faite lors d’une visite d’inspection aux services de néphrologie et de diabétologie de l’hôpital Mohamed-Lamine-Debaghine, sis à Bab El Oued, que « le projet de loi contribuera sans nul doute à la généralisation de la greffe d’organes, dont les reins et la cornée, au profit des personnes malades ». Selon le ministre, l’écueil religieux a été levé après le feu vert des instances concernées. « Le projet de loi intervient après l’avis donné par les instances religieuses au sujet des opérations de greffe d’organes pour sauver la vie des malades atteints d’insuffisance rénale, dont le nombre est estimé à 15 000 à l’échelle nationale ».

M. Ould Abbès a précisé que le don de reins qui se faisait entre les membres d’une même famille seulement sera élargi en vertu de ce projet. Les organes seront prélevés à partir de corps de personnes décédées après consentement des personnes concernées avant le décès ou avec le consentement de leurs proches. M. Ould Abbès a relevé, dans le même contexte, le succès des opérations de greffe de reins dans plusieurs hôpitaux algériens. Par ailleurs, il a indiqué que des efforts sont déployés en vue de renforcer les moyens matériels et humains pour la prise en charge des diabétiques, des insuffisants rénaux et des personnes atteintes de maladies incurables, rappelant dans ce cadre qu’une convention de partenariat et de coopération a été signée avec Cuba en vue de renforcer les hôpitaux algériens par l’apport de 354 médecins spécialistes.

Dans ce contexte, le ministre a insisté sur la nécessité de développer davantage les greffes d’organes en Algérie pour atteindre le niveau de pays comme le Brésil et la Russie, tout en se félicitant du niveau des compétences nationales qui ont réussi à éviter l’amputation du pied à 189 diabétiques. Inspectant une unité d’hémodialyse en préfabriqué, le ministre a promis la construction d’une nouvelle unité disposant de tous les moyens nécessaires pour améliorer la prise en charge des malades. Le professeur Tahar Rayane, président de la Société algérienne de néphrologie, dialyse et transplantation (SANDT) et chef du service à l’Institut national du rein, joint hier par nos soins par téléphone, a indiqué que « notre organisation n’a pas été associée à l’élaboration de ce texte, mais c’est une bonne chose ».

Le texte de loi va baliser le terrain, mais reste un problème culturel. Pour ça, il faut faire un travail de sensibilisation afin d’expliquer à la population l’importance de ce projet de loi et surtout inciter les gens à faire don de leurs organes. M. Rayane estime que le problème se posera au niveau de l’organisation. Le professeur s’interroge sur la réaction de la société algérienne par rapport à ce projet de loi : « Comment les gens vont-ils donner leurs organes ? Est-ce qu’il faut juste l’aval du donneur ou faut-il associer sa famille ? » Il a indiqué que « pour notre organisation, le problème est résolu, on revendique depuis bien longtemps à ce que la décision revienne juste au donneur, sans y associer sa famille ». Le professeur Rayane a souligné, par ailleurs, qu’il y a 15 000 cas d’insuffisance rénale au niveau national, un nombre qui augmente de 10 % chaque année. Pour y remédier, le professeur suggère le développement de la transplantation d’organes.

Tags: Algérie Santé Insuffisance rénale Don d’organes

Source : Le Jeune Independant

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir