mercredi 13 décembre 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Equipe nationale : Halilhodzic ratisse large

20 juillet 2011
Equipe nationale : Halilhodzic ratisse large

Que peut-on déduire après avoir pris connaissance de la première liste, communiquée par le sélectionneur national Halilhodzic, en vue du prochain stage au centre national de Marcoussis ?

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le nouveau coach de l’EN ne s’est pas lancé à l’aventure en cochant sur la liste élargie la majorité de l’effectif utilisé par Saâdane et Benchikha, ses deux prédécesseurs, avec 26 professionnels pour 7 locaux. Néanmoins, cette liste suscite quelques remarques de la part des observateurs. En effet, il est clair que le coach bosniaque entend faire une large revue d’effectif, en voulant donner la chance au maximum de joueurs de faire leurs preuves. Ainsi, il a convoqué deux nouveaux gardiens de but, dont c’est une première. Il s’agit de Fabre et Asselah. Ils seront donc cinq postiers qui se disputeront la place de titulaire pour ce poste spécifique. La lutte - en raison de la baisse de forme de M’bolhi constatée à Marrakech lors du match Maroc-Algérie - sera rude. Un mot sur Chaouchi qui paie ses écarts de conduite et également son inactivité depuis son départ de l’ESS. En défense, les postes sont multipliés par deux avec le rappel de Halliche. Là encore, il y aura de la concurrence dans l’air en raison de la baisse de rendement de la paire Bougherra- Antar Yahia. Un Halliche en forme ne se discute pas et, avec un Bouzid qui a prouvé ses capacités en défense centrale, c’est une possibilité supplémentaire pour le coach de l’EN. Au milieu également, le choix est vaste avec pas moins de onze joueurs, dont quatre récupérateurs, les sept autres étant plutôt à vocation offensive. Nul n’ignore l’importance de cette zone où une foule de paramètres entrent en jeu pour déterminer sa composition, à savoir l’adversaire et ses spécificités, l’objectif immédiat à atteindre. Enfin, ils sont sept attaquants.

Dans ce secteur, si la confiance a été renouvelée aux anciens comme Ghezzal et Matmour, on enregistre les arrivées de Ziaya, Bouazza et Chadli, ignorés par Benchikha. Dans le lot des non-convoqués, on trouve Abdoun et Metref, dont le comportement n’a pas été apprécié par le staff de l’EN durant le mandat de Benchikha. En définitive, en communiquant cette liste élargie, Halilhodzic semble avoir eu les coudées franches, même s’il a tenu compte de quelques suggestions. A présent, c’est aux joueurs de démontrer leur savoirfaire et leur détermination, car le nouveau coach de l’EN est un technicien exigeant et fort de caractère. Les joueurs savent qu’il est le seul à décider de leur titularisation.

Le match contre la Tanzanie se profile à l’horizon et, assurément, il n’y a pas de temps à perdre si l’on considère que les lacunes à combler – tant dans le jeu collectif, le placement et l’efficacité en attaque – sont nombreuses. Ce n’est pas ce vaste chantier qui fera peur à Halilhodzic, un technicien à forte personnalité et imperméable aux pressions extérieures.

Tags: Equipe nationale CAN 2012 Vahid Halilhodzic

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir