mardi 22 août 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Face à la canicule que connaît le pays

Délestages malgré les promesses

13 juillet 2011
Délestages malgré les promesses

La forte canicule qui s’est installée à travers l’ensemble du territoire national ces trois derniers jours a mis à mal le réseau électrique de Sonelgaz.

Aux coupures décriées par les habitants de plusieurs villages, dont ceux de Ouled Djellal, et de grandes villes du pays, s’ajoutent les gros incidents sur les grands postes de production électrique. Le réseau Sonelgaz, qui a été souvent loué par les responsables du groupe, est mis à mal par la hausse de la température, par ailleurs tout à fait normale et « saisonnière », selon des climatologues algériens.

Avec les fréquentes coupures de courant qui ont été généralisées lundi et mardi, et probablement mercredi et jeudi à travers les grandes villes du pays et les villages, il est dès lors évident que des questionnements sur la fiabilité du réseau de Sonelgaz se posent çà et là. Hier mardi le directeur de la distribution d’électricité et du gaz de Gué de Constantine (Alger), M. Lakehal Loucif, a tenté d’expliquer la situation. Selon lui les coupures d’électricité enregistrées ces derniers jours dans plusieurs localités de la périphérie d’Alger, notamment à Draria, El Achour, Ain Naadja et Baba Hacen, sont essentiellement dues aux agressions d’ouvrage électriques. Dans un point de presse organisé pour expliquer les raisons de ces pannes électriques, M. Lakehal a indiqué que « les agressions » des ouvrages électriques étaient à l’origine de 90% des coupures survenues ces derniers jours dans les 13 communes gérées par sa direction. Mais, il a reconnu que les 10% des cas de coupures ont été causées par le problème de surcharge pour lequel sa direction « n’est pas restée les bras croisés » en engageant un programme d’investissement de 1,7 milliard de DA qui peine à se concrétiser en raison de manque d’assiettes foncières devant accueillir les nouveaux postes d’alimentation.

Il a, cependant nié tout problème de surcharge dans ces localités qui astreint sa direction de recourir au délestage, notamment en période de pointe, afin de mieux répartir l’alimentation en cette énergie. « Le problème que nous rencontrons actuellement n’est pas celui de surcharge, de ce côté là il n’y a pas un problème de souffrance en matière de puissance », a-t-il rassuré, en précisant que « la principale cause des incidents dont souffre la concession de Gué de Constantine est l’agression des ouvrages électriques  ». Selon lui, les entreprises de réalisation intervenant à proximité de ces ouvrages, notamment ceux souterrains, n’avisent pas les services de distribution d’électricité pour leur permettre de prendre les mesures nécessaires de sécurité et de protection, décriant par la même occasion « ce manque de coordination entre ces entreprises et ses services ». Des explications qui interviennent en fait au moment où l’Opérateur Système Electrique, qui gère le réseau national, reconnaît dans un communiqué diffusé dimanche que des « coupures contrôlées » sont effectuées ces derniers jours, après l’incident sur le poste de 400 MW de Skikda. Bien plus, l’Opérateur Système Electrique a reconnu la situation difficile que connaît le système électrique national, en annonçant des délestages sous la formule de la préservation de « l’intégrité et la sécurité du système électrique national par des coupures contrôlées en pointe soir ». Selon le même opérateur, un nouveau record de consommation d’électricité en Algérie a été enregistré samedi 9 juillet à 21h45mn suite à la canicule que connaît le pays ces derniers jours et qui a influé sur la demande d’électricité, avec un « pic » de puissance maximale appelée (PMA) de 8.119 MW dépassant ainsi de près de 401 MW le record enregistré l’été dernier, soit une hausse de 5,2 %, indique la même source.

Par ailleurs, plusieurs grandes villes du pays enregistrent depuis dimanche des perturbations importantes dans l’alimentation en énergie électrique, Alger n’étant pas épargnée par le phénomène des coupures de courant dues à des ruptures de réseaux. En fait, Sonelgaz éprouve beaucoup de difficultés à gérer ces moments de fortes chaleurs. Pourtant, le premier responsable du groupe, M. Noureddine Boutarfa était catégorique fin juin dernier en affirmant dans un entretien à la radio nationale qu’il n’y aura pas de délestages cet été. Il ne devrait pas y avoir, selon M. Bouterfa, de problèmes d’alimentation électrique durant l’été 2011. Il n’y aura pas également de délestage national. La capacité de production nationale est suffisante pour couvrir la demande. « Pour l’instant, la demande est maîtrisée, nous sommes à 8.200 mégawatts de capacité sur une demande 7.200. C’est suffisant  », a encore affirmé le premier responsable de Sonelgaz. Le « pic » de samedi était de 8119 MW. A tout le moins, ces déclarations rassurantes et péremptoires ont été vite rattrapées par la réalité des choses au sein du groupe Sonelgaz. Au point que l’opérateur système électrique, au lieu de rassurer les Algériens, leur recommande dans un communiqué lundi de ne pas trop « utiliser  » leurs climatiseurs, et d’éviter tout appareil électrique « énergivore ». Hier mardi, plusieurs coupures d’électricité étaient signalées dans plusieurs localités et villes du pays, les directions de Sonelgaz préférant le mot « perturbations », avec des temps de « black out » très longs, alors que la température dépassait les 40 degrés. Faut-il dès lors se méfier de certaines déclarations triomphalistes ?

Tags: Algérie Canicule

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir