mercredi 13 décembre 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Un pôle international de production de médicaments en Algérie

11 juin 2011
Un pôle international de production de médicaments en (...)

En plus de la signature d’un protocole d’accord entre l’organisation des groupes pharmaceutiques américains PhRMA avec le ministre de la Santé et de l’Industrie, jeudi dernier,

pour la création d’un pôle international de biotechnologie et de production de médicaments en Algérie, les leaders mondiaux de l’industrie pharmaceutique se sont dits disposés à aider l’Algérie à développer son industrie pharmaceutique. Le pôle sera situé dans la nouvelle ville de Sidi Abdellah.

Le représentant de Bayer, Klaus Brill a affirmé, au deuxième jour du forum de santé algéro-américain, que son groupe pense déjà à l’idée d’installer un centre de recherche et de développement du médicament dans un pays africain d’ici 2020- 2025. Le groupe Bayer a l’intention de rééditer l’expérience déjà faite en Asie, avec l’installation d’un centre de recherche de médicament à Pékin. Si le responsable américain n’a pas cité le pays africain concerné, il s’est dit toutefois rassuré en ce qui concerne le système de santé algérien.

Et de préciser que le système de sécurité sociale en Algérie est très développé. Il a également affirmé que son groupe est en contact permanent avec le département de Djamel Ould Abbas. Pour sa part, le directeur de Raytheon professional services, Brian Chance, a proposé des formations pluridisciplinaires pour l’ensemble du personnel de la santé (médecins, infirmiers et les utilisateurs du matériel médical). Des formations ciblées pour lutter contre les erreurs médicales.

SOS Erreurs médicales, un comité qui active sous la houlette de la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme (Laddh), a déjà tiré la sonnette d’alarme en matière d’erreurs médicales. Le comité a recensé près de 81 dossiers déposés au niveau de la ligue en 2010. Et pas moins de 650 plaintes ont été déposées à fin 2009. Le conférencier a affirmé que les erreurs médicales sont très élevées à travers le monde y compris aux Etats-Unis. Son groupe propose des programmes d’apprentissage qui concerne tous les niveaux sans exception.

Enfin, l’intervenante Cellia Habita, présidente d’Arianne Corporation, a estimé que l’Algérie est très en retard en matière de tests cliniques. « Le Liban qui est moins peuplé que l’Algérie est très avancé en matière de test clinique par rapport à votre pays », a-t-elle souligné en précisant que l’Algérie doit penser à des bailleurs pour le financement des tests cliniques en Algérie.

Tags: Algérie Médicament industrie

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir