mercredi 16 août 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Saccage des hôtels à Tichy : Des plaintes déposées

8 mai 2011

La station balnéaire de Tichy, à une vingtaine de kilomètres de Béjaïa, a vécu de graves incidents survenus durant la nuit de jeudi dernier.

Huit établissements hôteliers ont subi des dégâts énormes. Plusieurs habitants qui avaient manifesté, jeudi, contre la prolifération de la prostitution, affirment « n’être pas des islamistes », mais disent « réclamer l’arrêt du phénomène de la prostitution qui prend des proportions alarmantes dans cette zone du littoral ». « Nous n’appartenons à aucun mouvement ni association. Nous sommes de simples citoyens qui luttent contre le tourisme sexuel », soutient un des habitants.

Plusieurs dizaines d’habitants de la cité balnéaire de Tichy se sont réunis, en fin d’après-midi d’hier, pour « discuter des événements de jeudi dernier et décider des suites à donner à cette protestation visant à combattre la prostitution ». Un habitant se plaint : « On ne peut pas sortir en famille. Des filles sortent de ces discothèques en tenues indécentes et transgressent par leur comportement nos traditions et nos moeurs », affirme-t-il tout en se disant « condamner le recours à la violence, à la destruction des biens ».

Dans la soirée de jeudi dernier, une soixantaine de jeunes a bloqué la RN9 menant à Sétif. Les protestataires ont par la suite observé un sitin devant le commissariat de la sûreté de la daïra de Tichy, pour demander de mettre un frein à la prostitution. Peu de temps après, le rassemblement, censé être pacifique, dégénère. Certains jeunes surexcités se sont attaqué à l’aide de pierres aux façades vitrées des hôtels et aux boîtes de nuit. Les véhicules qui étaient garés dans les parkings ont aussi fait les frais de la descente punitive des assaillants. « Mes clients qui étaient en train de dîner étaient pris de panique. Les familles ont vu leurs voitures saccagées », déplore un chef d’établissement hôtelier.

Les huit propriétaires d’hôtels ont déposé plainte, vendredi dernier, contre 25 présumés auteurs « d’actes de destruction de biens privés ». Cette mesure a été prise à l’issue d’une réunion, tenue le lendemain du saccage, par les propriétaires d’hôtels qui ont été victimes de destruction. « Certains clients dont la voiture a été endommagée ont aussi déposé plainte », fait savoir un gérant d’un complexe touristique. « Les assaillants ont forcé l’accès principal de mon hôtel et ont brisé les vitres avant de saccager des voitures garées dans le parking », raconte un chef d’un établissement hôtelier. « Les dégâts sont inestimables. Les familles étaient paniquées par cette violence », affirme un autre gérant d’un complexe touristique. « Nous sommes pour la préservation des bonnes moeurs, mais nous exploitons nos hôtels en toute légalité », se défend, de son côté, le gérant d’un hôtel. « Les auteurs de ces actes de violence ont profité de l’occasion pour casser et commettre des vols », soutient un autre propriétaire d’un hôtel. Un autre gérant d’hôtel affirme qu’« un jeune, qui tentait de voler de l’argent de la caisse de la discothèque, a été neutralisé par un de ses agents de sécurité avant de le déférer devant la sûreté ».

Tags: Hôtel Autriche

Source : Le Quotidien d'Oran

4 Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

4 commentaires

  • Tout excès de comportement humain est de nature a éveiller un contre courant pour remettre les choses dans l’acceptabilité. Même la nature est dans le coup voir comme le jour et la nuit, l’été et l’hiver,le climat de l’hémisphère Nord et celui du Sud.

    Répondre à ce message

  • Oui je suis d’accord pour ceci, mais pourquoi ne pas parlé de l’harcèlement sexuel dans les administrations algériennes, je connais bien ces endroits, les clients de ses prostitués sont des soit disant cadre de l’état. Donnons une bonne éducation à notre peuple, du travail et du logement, nous combattrons ce fléau. Pour l’alcool, à mon avis, il ne faut l’interdire, quand à la liberté des gens, construisant des mosquées, des bibliothèques, des théâtres et des bars, et que chacun pour sois et dieu pour tous.

    Répondre à ce message

  • Trop forts les Algériens par Abbou 9 mai 2011 10:59

    Bonjour les droits individuels. Et bonjour le tourisme. Donc, si demain, je compte faire un voyage en voiture à travers le pays, je devrais en plus de louer ma chambre d’hôtel faire une enquête de voisinage pour m’assurer que l’hôtel en question n’est pas considéré par les habitants du bled comme un "repaire de prostituées" puis louer un vigile pour me garder la voiture. Ces pseudo puritains gardiens des bonnes moeurs, qui se sentent incapables d’éduquer leurs filles et ont peur qu’elles voient des prostituées, pourquoi font-ils des enfants ? Ou bien croient-ils que la prostitution est une maladie contagieuse ?

    Répondre à ce message

  • Pour avoir connu la région, croyez moi que les prostituées ont plus de décence que certaines filles du village qui s’exhibent au su et au vu de leurs parents ; tant que cela leur rapportent du fric, la pilule passe. il est loin le temps où cette station balnéaire était le paradis des vacanciers, mais c’était du temps où les cabanons étaient occupés par des Français, depuis que les grosses légumes du système ont squattés ces maisons là, hélas la région s’est bordélisée car en hivers ces cabanons sont loués à des prostitués avec la bénédiction de certains jeunes du village à qui on a accordé la surveillance de ces maisons.

    Répondre à ce message


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir