mardi 22 août 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Algérie : Des organisations patronales favorables aux réformes annoncées

19 avril 2011

Les réactions aux discours du président de la République se poursuivent. Hier, c’était au tour des opérateurs économiques et des organisations patronales d’exprimer leurs positions par rapport aux réformes annoncées par le chef de l’Etat.

Des changements que la majorité des organisations patronales soutiennent sans réserves du fait qu’ils répondent à leurs aspirations. Cité par l’APS, le président de la Confédération générale des entrepreneurs algériens (CGEA), M. Habib Yousfi, a soutenu que les initiatives prises par le président Bouteflika étaient « des réponses effectives aux aspirations de la majorité des opérateurs économiques et des citoyens ». Plus optimiste, le même responsable estime que « la CGEA apprécie beaucoup les réformes annoncées par le chef de l’Etat dans son discours, particulièrement celles liées au volet économique ». Il a relevé que les mesures contenues dans le discours du président de la République visent à « assainir l’environnement de l’entreprise » et à « consolider le développement économique  ». Il a souligné en outre, avec « satisfaction », les nouvelles orientations données par le chef de l’Etat pour encourager l’investissement productif.

Quant au président de la Confédération nationale du patronat algérien (CNPA), M. Naït Abdelaziz Mohamed Saïd, il rejoint la CGEA dans son soutien aux réformes du président, estimant de son côté que les réformes annoncées par le président Bouteflika sont « ambitieuses » et constituent « une réponse aux demandes récurrentes des opérateurs économiques ». M. Naït Abdelaziz a salué, à ce titre, les mesures de soutien à l’économie nationale contenues dans le discours du président de la République, notamment en matière de production et de lutte contre les fléaux sociaux, tels que la corruption, la bureaucratie et tout ce qui entrave le processus de développement du pays. Pour le président de la CNPA, « le moment est venu pour se mobiliser autour de l’entreprise  », préconisant, dans ce sens, « une mise à niveau de l’administration pour atteindre l’objectif tant escompté ».

Il a insisté, dans ce contexte, sur l’importance d’accélérer la mise en application des réformes décidées par le chef de l’Etat pour améliorer l’environnement de l’entreprise. Il met en exergue la détermination des pouvoirs publics à s’impliquer davantage dans le développement des PME et donc dans la création de nouveaux emplois. Le président de la Confédération des industriels et producteurs algériens (CIPA), M. M’henni Abdelaziz, a estimé, pour sa part, que les initiatives prises par le président de la République dans son discours « répondent quelque peu aux attentes des opérateurs économiques ». La seule organisation patronale à faire des réserves est la CIPA, en relevant la démarche unilatérale des pouvoirs publics et regrette que les opérateurs économiques ne soient pas associés à la prise des décisions économiques importantes.

Tags: Abdelaziz Bouteflika Constitution

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir