mardi 22 août 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

L’Algérie condamne la campagne visant à l’impliquer

13 avril 2011

L’Algérie a qualifié, dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères diffusé mardi, d’« acharnement irresponsable » la campagne visant à l’impliquer dans un « prétendu parrainage » d’activités de mercenariat en Libye.

« Malgré les multiples démentis opposés fermement par les autorités algériennes, M. Mustapha Abdeljalil (président du Conseil national transitoire libyen, NDLR) a choisi de se déjuger par rapport au démenti qu’il avait lui-même apporté à ces accusations farfelues, dans son entretien avec un quotidien algérien en date du 5 mars 2011, et de singulariser l’Algérie en la mettant en cause injustement dans un prétendu parrainage d’activités de mercenariat en Libye », indique le communiqué.

« Cet acharnement irresponsable à vouloir impliquer à tout prix les autorités algériennes nous interpelle sur les desseins et les motivations de ceux qui sont derrière cette conspiration contre un pays dont le tort est de refuser de s’immiscer dans les affaires intérieures libyennes, de déplorer l’usage disproportionné de la force et de mettre en garde contre les dangers mortifères de l’infiltration de troupes terroristes sur le territoire libyen », souligne le ministère. « Cette infiltration d’éléments terroristes est, malheureusement, corroborée par les faits et par les constats objectifs établis par de hauts responsables, civils et militaires, de certains pays membres permanents du Conseil de sécurité ainsi que par les analyses indépendantes formulées par des experts occidentaux spécialisés dans le renseignement », a poursuivi le communiqué. « Au regard de ses intérêts fondamentaux liés à la sécurisation maximale de ses frontières et à la préservation de la stabilité de toute la région, l’Algérie attire, encore une fois, l’attention de la communauté internationale sur les dangers de la présence, à ses frontières, d’un incubateur du terrorisme qui puiserait, à profusion, dans un arsenal à ciel ouvert », avertit le communiqué du ministère.

Par ailleurs, le communiqué a affirmé que l’Algérie, « forte de ses convictions quant à la primauté de la recherche d’une solution politique par la voie du dialogue et de son attachement aux liens ancestraux et fraternels qui lient indéfectiblement le peuple algérien et le peuple libyen dans toutes ses composantes et avec toutes ses sensibilités, continuera de privilégier la voie de la raison en exhortant toutes les parties à la cessation immédiate des hostilités pour préserver l’unité et l’intégrité territoriale de ce pays frère face aux risques sérieux de dislocation et de partition qui le guettent ».

Tags: Algérie Libye

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir