jeudi 22 juin 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Carton rouge pour Ould-Abbès

Algérie : Les Médecins résidents en force devant la Présidence de la République

12 avril 2011
Algérie : Les Médecins résidents en force devant la (...)

Des centaines de médecins résidents se sont rassemblés hier près de la présidence de la République pour faire entendre leur voix aux plus hautes instances du pays.

Brandissant des cartons rouges, en guise de blâme au ministre de la Santé, Djamel Ould-Abbès, les blouses blanches tiennent rigueur à la tutelle d’avoir déclaré que les médecins résidents ne représentent que 0,5 % de l’ensemble de l’effectif et que « la grève ne devrait pas compromettre le bon fonctionnement des services » . «  C’est inexact, la preuve, depuis notre grève, les services fonctionnent au ralenti » , riposte une jeune résidente qui manifestait parmi la foule.

« Le ministre a prouvé une fois de plus qu’il n’était pas sincère quand il nous a promis de répondre à notre plateforme » , renchérit un autre résident. Les interventions chirurgicales programmées, les consultations spécialisées ont été reportées, la pression se fait sentir de plus en plus au niveau des CHU. Les maîtres assistants, d’habitude secondés par les médecins résidents, sont obligés de tout faire tout seuls. En plus, ils sont obligés d’assurer les cours aux externes (futurs médecins).

« Je suis dépassé avec 16 malades lourds à ma charge. Je vais être moi-même perfusée » , ironise une maître assistante à la Prairie, un service au CHU de Parnet, qui regroupe les enfants cancéreux. « Cela semble contradictoire avec les déclarations du ministre qui affirme que les résidents ne représentent que 0,5 % de l’effectif médical, car j’avoue que la grève des résidents pèse lourdement sur les services » , a-t-elle déclaré sous couvert de l’anonymat. « Je dois assurer la consultation spécialisée, prescrire la formule de chimiothé- rapie, contrôler les bilans, les radios et les échographies, commander des plaques et je dois assurer les cours aux externes » , a-t-elle résumé. Les médecins résidents en grève illimitée depuis le 28 mars dernier ont décidé de boycotter la réunion à laquelle a appelé hier le ministre de la Santé, préférant se rassembler devant la présidence de la République. Ce corps médical réclame notamment l’abrogation du service civil le concernant, la révision du statut actuel, un relèvement des salaires, l’instauration d’une prime de contagion, la validation des formations spécialisées nationales et internationales effectuées par les résidents au cours de leurs cursus.

Le service civil oblige les médecins à exercer, pendant un temps déterminé, allant d’une année à cinq ans, dans des zones isolées ou déshéritées, généralement dépourvues de praticiens spécialisés.

Tags: Algérie Grève Médecin

Source : Le Jeune Independant

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir