jeudi 23 novembre 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Algérie : Les salaires des douaniers augmentés de plus de 70%

11 avril 2011
Algérie : Les salaires des douaniers augmentés de plus de (...)

Les douaniers et le personnel assimilé à ce corps viennent de bénéficier de substantielles augmentations de leurs salaires, variant entre 70 et 85%, soit une moyenne 73,38 % de progression salariale, à la faveur d’un nouveau régime indemnitaire qui vient d’être signé par le Premier ministre et dont la publication dans le Journal officiel est imminente.

Les revalorisations sala riales des officiers de contrôle et des officiers de brigade seront les plus importantes. Ces augmentations sur les salaires des fonctionnaires des douanes auront un effet rétroactif depuis janvier 2008. C’est ce qu’a déclaré, hier, Mohamed Abdou Bouderbala, directeur général des Douanes, sur les ondes de la radio chaîne 3. « Le nouveau régime indemnitaire a notamment instauré de nouvelles indemnités. Ces indemnités sont liées, entre autres, au risque, à l’astreinte douanière et à la recherche opérationnelle », fait savoir le premier responsable de l’institution douanière. La promulgation du nouveau régime indemnitaire intervient ainsi après la récente adoption d’un nouveau statut pour les fonctionnaires des douanes.

Par ailleurs, le premier responsable des douanes a fait état d’un renforcement des effectifs de ce corps, qui compte 20.000 douaniers en 2010, effectif qui passera sous peu à 25.000 fonctionnaires. La douane compte surtout renforcer la surveillance des frontières. « Nous allons créer 83 postes frontaliers, dix sont déjà pourvus », précise l’invité de la radio. Interrogé sur la lutte contre la corruption au sein de cette administration, M. Bouderbala a révélé que « son administration a enregistré 109 affaires en 2010, dans lesquelles les agents ont comparu devant la commission interne de discipline de la douane, contre 190 en 2009. Parmi ces affaires en 2010, 14 sont des cas avérés de corruption, traduits en justice, contre 10 en 2009 ». « Ce phénomène de corruption est en train de reculer grâce notamment aux inspections de proximité de la douane qui interviennent systématiquement  », constate le DG des douanes. « Nous comptons appliquer des règles de gestion claires et mettre en oeuvre des systèmes de contrôle », a-t-il dit.

Dans la foulée, l’invité de la radio a fait savoir que les auteurs du détournement des neuf conteneurs au por t d’Alger ont été traduits en justice. « Au cours du trajet, les containers ont été détournés par les agents chargés de l’escorte et par les propriétaires de la marchandise, qui ont cru échapper à la vigilance des contrôles. Ces containers ont été retrouvés stockés dans certains endroits. Des scellés ont été apposés dans les garages », a t il dit. Sur un autre registre, M. Bouderbala a indiqué que la dernière mouture du projet du décret consacrant un nouveau code des douanes vient d’être transmise au ministère des Finances pour les besoins des dernières retouches avant son adoption, avant 2012, par le Parlement. Le nouveau code vise à améliorer les procédures douanières et la chaîne de dédouanement.

Le DG des douanes a également évoqué le processus de modernisation de ce corps. Dans ce sens, le Centre national de l’informatique et des statistiques (CNIS) prévoit de signer un accord de jumelage avec les douanes françaises. La modernisation de ce corps implique également la construction de nouvelles infrastructures, qui a déjà coûté 10 milliards de dinars. Interrogé sur la nouvelle mesure consistant en l’octroi d’agréments pour les opérateurs économiques désirant bénéficier d’un couloir vert pour un traitement douanier rapide et spécifique, M. Bouderbala a affirmé que « le statut y afférent est signé mais la mise en pratique nécessite du temps ». Et de préciser toutefois qu’« un tel accord nécessite au préalable une bonne moralité fiscale de l’opérateur et une relation de confiance entre ce dernier et l’institution douanière ». « A la faveur de ce dispositif, l’opérateur va bénéficier d’un dédouanement de sa marchandise en un temps record, à charge pour l’administration douanière d’effectuer le contrôle a posteriori », explique- t-il. Et d’indiquer, du coup, que le nouveau texte consacrant un nouveau tarif douanier, amendant l’ancien système harmonisé (SH) datant de 1992, entrera en vigueur en 2012.

Interpellé sur le phénomène de la contrefaçon, le DG des douanes estime que la lutte contre ce fléau appelle, certes, l’implication de la douane mais également celle du propriétaire de la marque et de la justice. Enfin, M. Bouderbala a révélé que le nombre d’affaires traitées par ses services liées au transfert illégal de capitaux a atteint 658 en 2010, pour une valeur globale de 16,2 milliards de dinars, contre 583 affaires pour une valeur globale de 4,4 milliards de dinars en 2009.

Tags: Douanes Salaire

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir