mardi 25 juillet 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Plusieurs administrations publiques répondent à l’appel à la grève en Algérie

7 avril 2011

Un mouvement de grève a été entamé mercredi dans plusieurs administrations publiques à l’appel du Syndicat national autonome des personnels de l’administration publique (SNAPAP).

M. Belkacem Felfoul, secrétaire général du SNAPAP, contacté par l’APS, a indiqué que le taux de participation à cette grève est estimé à « près de 80% », ajoutant que le taux le plus important a été enregistré au niveau des sièges des APC à travers le territoire national.

La commune d’El-Biar, a-t-on constaté sur place, a connu une grève générale entamée par les fonctionnaires à l’appel de cette organisation syndicale pour revendiquer le règlement de leur situation socioprofessionnelle, dont la titularisation des travailleurs contractuels et l’augmentation des salaires de tous les fonctionnaires, y compris les cadres et les ingénieurs. Le secrétaire général de la section syndicale de la commune, M. Kamèche Sahnoune, a affirmé qu’ »un service minimum sera assuré concernant, notamment, les demandes urgentes des citoyens comme l’enregistrement des naissances et des décès ». Les employés du Trésor public ont eux aussi répondu à l’appel du SNAPAP, a constaté l’APS, sans assurer un service minimum. Ils demandent l’unification des primes et des indemnités des corps communs. Entre autres revendications, « les indemnités qu’ils ne perçoivent pas en dépit de leur caractère légal », précise le représentant de la section syndicale du Trésor public avant de souligner que les fonctionnaires « entament un mouvement de contestation depuis février dernier », appelant à l’amélioration de leur situation sociale et professionnelle.

Les principales revendications du SNAPAP portent notamment sur l’unification du taux des primes et indemnités propres aux corps communs, à savoir 40% pour tous les corps et les catégories et la titularisation de tous les contractuels, indique-t-on. Ces revendications se rapportent aussi à l’accélération de l’installation du Conseil supérieur de la fonction publique, au respect du droit à l’exercice syndical, à l’ouverture du champ au dialogue et à la concertation avec le gouvernement pour contribuer à résoudre les questions liées à l’emploi et à la fonction publique. Le syndicat appelle aussi à être associé à toutes les caisses, les conseils et les instances nationales, à savoir le Fonds national de péréquation des oeuvres sociales, le Conseil d’administration de la Caisse nationale des assurances sociales et le Conseil national économique et social, ajoute-t-on.

La plateforme des revendications concerne, en outre, la généralisation de la prime de zone et du Sud à tous les travailleurs et fonctionnaires des secteurs dans les régions isolées ainsi que l’octroi de quotas de logements sectoriels et la création de coopératives immobilières au profit des travailleurs.

Tags: Algérie Grève

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir