vendredi 18 août 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Ils dénoncent leur exclusion

Algérie : Des chefs touaregs veulent être associés au débat

4 avril 2011

Les chefs de Touareg du Tassili des Ajjer dénoncent ce qu’ils ont qualifié de « faux représentants » qui dialoguent avec le ministre de l’Intérieur et demandent à être impliqués dans les changements et les réformes annoncées par le président de la République.

Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, ils affirment « avoir tenu une réunion, le 30 mars dernier, pour débattre de la situation, en Algérie et dans les pays voisins et dans la région du Sahel ».

Les rédacteurs du communiqué précisent que « les chefs des tribus touarègues du Tassili des Ajjer, après un large débat, expriment leur inquiétude et leurs préoccupations, quant aux annonces de changement et de réformes globales politiques et économiques inconnues, dans lesquels on ne nous a pas associé, ni consulté alors que nous représentons une large frange de la population dans la région du Sud. Une zone stratégique et sensible, dans laquelle les tribus touarègues jouent un rôle primordial dans la stabilité et la sécurité ».

Le même document ajoute : « nous espérons que le président de la République se penche sur le cas des milliers de chômeurs vu la fragilité de leur situation » . S’agissant des personnes présentées à la télévision comme des notables Touareg de la wilaya d’Illizi, en consultation avec le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, les signataires du communiqué leur « dénient cette qualité et nient par la même occasion, avoir délégué ces personnes qui sont étrangères aux Touaregs puisque pour les deux personnes en question, l’une est native d’Adrar et l’autre de Ghardaïa ». Les chefs des Touareg s’interrogent sur « l’objectif de cette supercherie qui risque de porter un sacré coup à la crédibilité des vrais notables d’Illizi et mettre le feu aux poudres dans une région facile à s’embraser ».

De son côté El Hadj Brahim Ghouma, membre du Conseil de la Nation et secrétaire national des Sages et des Notables du Tassili des Ajjer, qui englobe les chefs de plus d’une soixantaine de tribus touarègues, a dans une lettre adressée à Bouteflika, et dont nous détenons une copie, alerté sur « la situation que vit la région du Sud, tout en soutenant « j’ai activement participé, à l’aube de l’indépendance, à l’édification de l’Algérie et à son développement. Je joue le rôle de médiateur dans les différentes crises qui peuvent embraser la région. Je vous lance un appel pour vous pencher sérieusement et efficacement sur la situation qui prévaut dans la région du sud algérien afin d’atténuer la misère et le marasme économique qui étouffent notre communauté ».

Le communiqué signé par les Touareg du Tassili Ajjer, souligne que les signataires « soutiennent les positions de l’Etat algérien dans sa politique étrangère sage vis-à-vis des événements régionaux et internationaux qui se déroulent actuellement ».

Pour rappel, le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales avait reçu, il y a plus d’une semaine, une délégation représentant des Touareg. Le porte-parole de la délégation en question avait indiqué à la télévision, que « les Touareg soutenaient l’Etat algérien dans ses réformes ».

Z. Mehdaoui

Tags: Algérie Gouvernement

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir