mercredi 23 août 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Grèves dans la Santé en Algérie : Trois commissions pour tenter de calmer le jeu

2 avril 2011
Grèves dans la Santé en Algérie : Trois commissions pour (...)

En visite de travail dans la wilaya de Boumerdès, Djamel Ould Abbès, ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a annoncé « la mise en place de trois commissions nationales en vue d’examiner tous les problèmes posés par les médecins résidents, les paramédicaux, les sages-femmes et autres auxiliaires de la santé ».

Le ministre a indiqué que « ces commissions auront à plancher, chacune en ce qui la concerne, sur l’étude de dossiers relatifs au service civil, à la formation et à la pédagogie (conjointement avec le ministère de l’Enseignement supérieur), et sur le volet social englobant les problèmes de mutations, du logement et du statut particulier ». Ces commissions seront, selon M. Ould Abbès, à pied d’oeuvre, dès demain et auront à présenter les résultats de leurs travaux dans un délai n’excédant pas 15 jours, résultats dont la synthèse sera soumise au Conseil des ministres, qui aura à décider des suites à donner aux préoccupations et suggestions émises par ces entités. Au sujet de la prise en charge des préoccupations du corps médical, le ministre a rappelé que durant ces cinq derniers mois, il a été procédé à la signature de six décrets pour le traitement de l’ensemble des problèmes exposés par les médecins résidents, les agents paramédicaux et les sages- femmes. Le dernier texte concerne les biologistes, qui a été paraphé mercredi dernier, par le Premier ministre. Concernant le régime indemnitaire, le ministre a assuré que son application sera bientôt étendue aux biologistes. Au sujet de la grève observée par les médecins-résidents, M. Ould Abbès a estimé que le dialogue est l’unique voie pour le traitement de tout problème, quelle que soit sa complexité et qu’il n’y a aucun motif à la poursuite de cette grève, après deux semaines de dialogue et la réception de 24 représentants de ces grévistes, venus des différentes régions du pays.

Au plan des ressources humaines, le ministre a fait part de l’existence, actuellement, de 3.000 postes vacants de médecins spécialistes, au moment où il a été recensé, au niveau national, 686 médecins spécialistes au chômage dont 150 ont été recrutés cette semaine, alors que le reste le sera graduellement. Ces déclarations interviennent au moment où le collectif autonome des médecins-résidents a décidé, à l’issue des assemblées générales de base, de poursuivre leur grève illimitée, avec cependant la présence des grévistes pour les gardes et le service minimum. De leur côté, les paramédicaux continuent, en rangs dispersés à revendiquer leur statut particulier ainsi que le régime indemnitaire. Le syndicat algérien des paramédicaux (SAP) est revenu à la charge en décidant, lors de son dernier conseil, une grève illimitée à partir de demain.

Salah C.

Tags: Algérie Grève Médecin

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir