mardi 22 août 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Algérie : Le transport ferroviaire paralysé à l’est du pays

15 mars 2011
Algérie : Le transport ferroviaire paralysé à l'est du (...)

Les trains n’ont pas roulé dans toute la région Est depuis samedi matin, à cause d’une grève surprise du personnel roulant de la SNTF opérant au niveau des régions ferroviaires de Constantine et Annaba.

Selon les déclarations des travailleurs, le débrayage a été déclenché pour revendiquer une augmentation du salaire de base de 20 % et ce sont les chefs de trains, les contrôleurs, les mécaniciens et les gares qui sont concernés par ce débrayage revendicatif.

Interrogés, ces travailleurs nous ont confirmé que ni le train de la ligne Annaba-Alger qui passe par Constantine, ni les trains de transport de marchandises, de transport de carburant ainsi que les trains des voyageurs, n’ont circulé sur la voie depuis samedi. « C’est une grève illimitée qui ne cessera qu’avec la satisfaction de nos revendications que nous estimons légitimes », nous a assuré ce groupe de travailleurs. « Tous les travailleurs des autres secteurs ont été régularisés, disent-ils, et nous nous n’avons eu que des révisions des primes alors que notre salaire de base est resté figé depuis des décennies ». Interrogés aussi sur l’ampleur de ce mouvement de grève, nos interlocuteurs ont déclaré qu’il touche toute la région Est, de Constantine à Biskra et Sétif et de Annaba à Tebessa et Souk-Ahras.

Pour leur part, les responsables du syndicat et de l’administration étaient intouchables durant l’aprèsmidi d’hier, sauf un secrétaire fédéral contacté à Alger par téléphone et qui a déclaré qu’aucune solution n’a encore été trouvée. Dans la journée d’hier, dit-il, la plupart des représentants des sections syndicales étaient en réunion avec des représentants de la direction générale, mais précise qu’il s’agit plutôt d’une rencontre de sensibilisation pour pousser les travailleurs à la reprise du travail, plutôt qu’à une tentative de régler le conflit. Toujours selon ce syndicaliste, la situation est confuse. Mais il précise que les revendications proviennent de tous les travailleurs qui contestent que les conducteurs de locomotives notamment aient obtenu gain de cause et pas eux.

A. Mallem

Tags: Algérie Grève Transport ferroviaire

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir