mercredi 23 août 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Blida

De faux permis de conduire pour 42.000 DA

14 mars 2011

Tout a commencé par des informations parvenues à la Sûreté de daïra d’Ouled Yaiche, dans la wilaya de Blida, faisant état d’un individu qui fournissait des permis de conduire falsifiés à ceux qui en réclamaient. Cette personne demandait à ces « clients » de lui remettre un dossier pour la pure forme et la somme de 42.000 DA et qu’elle s’occuperait du reste.

Une enquête fut alors déclenchée qui aboutit rapidement à l’identification du mis en cause, il s’agit se RM âgé de 31 ans. En date du 7 mars courant, une souricière lui a été tendue et il fut arrêté par les policiers alors qu’il se trouvait dans une voiture à proximité du stade communal d’Ouled Yaiche. Lors de la fouille au corps à laquelle il fut soumis, plusieurs permis de conduire furent trouvés en sa possession. Ne pouvant que reconnaître son forfait, il finit par donner le nom de celui à qui il remettait les dossiers et qui lui ramenait les permis de conduire une fois confectionnés. Il s’agit du dénommé M.H. 36 ans, demeurant à Kouba. Les policiers s’entendirent alors avec R.M. qui accepta de collaborer, pour faire venir M.H avec des permis de conduire falsifiés.

Le plan marcha très bien et M.H. fut arrêté dès son arrivée à Blida avec deux permis sur lui. Pris en flagrant délit, il déclara aux policiers qu’il prenait effectivement les dossiers de chez R.M. mais c’était pour les donner à R.F. 31 ans qui demeurait à Alger et qui fut arrêté à son tour. L’enquête détermina qu’il existait encore un maillon de la longue chaîne qui se termina chez B.L. 34 ans qui demeurait à Belouizdad et qui scannait les permis de conduire avant de les confectionner. Les enquêteurs se firent alors délivrer une commission rogatoire et se rendirent au domicile de B.L. qu’ils arrêtèrent. Lors de la perquisition de son domicile, il a été découvert des bandes de papier rouge pour la confection des permis, des déclarations sur l’honneur, des certificats de résidence et des extraits d’acte de naissance vierges. Les policiers découvrirent aussi un micro-ordinateur, une imprimante, un scanner et un modem qui servaient à la falsification des faux permis de conduire. Continuant leur enquête, les policiers interpellèrent aussi 10 personnes qui avaient « acheté » les faux permis et qui circulaient avec. Les 14 suspects ont été présentés au procureur de la République près le tribunal de Blida qui en plaça 9 en détention préventive et 5 sous contrôle judiciaire, sous les chefs d’inculpations d’association de malfaiteurs, faux et usage de faux.

Tahar Mansour

Tags: Algérie Corruption Permis à points

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir