mercredi 13 décembre 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Agriculture

Algérie : Le crédit à taux bonifié arrive

10 mars 2011

Après plusieurs réunions avec des cadres de l’Agriculture, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, M. Rachid Benaïssa poursuit ses activités de vulgarisations et d’informations sur les nouvelles mesures, notamment sur la création de nouvelles exploitations agricoles et d’élevage.

Le ministre s’est adressé hier aux responsables des radios locales et aux responsables de l’Institut national de recherche agricole (INRA), les incitant à vulgariser et à expliquer davantage, les nouvelles mesures. Le ministre a rappelé que le crédit bonifié est une mesure incitative pour ceux qui possèdent un titre de propriété servant d’hypothèque.

Les modalités d’application de ce crédit bonifié destiné à la création de nouvelles exploitations agricoles et d’élevage devraient être finalisées avant la fin du mois en cours, a indiqué Benaïssa. « Nous sommes en train de finaliser les normes d’application de ce crédit avec la Banque de l’Agriculture et du Développement rural (BADR) », a déclaré le ministre. Il a précisé que les bénéficiaires de ce crédit ne payeront aucun intérêt durant les deux premières années. Et de préciser que ces services sont toujours au stade des négociations et la mouture finale sera fin prête vers la fin de ce mois. En s’adressant directement aux propriétaires de terres privées non exploitées, le ministre a expliqué que ces propriétaires, ayant une attestation de propriété, sont appelés à se faire connaître auprès des services de l’Office national des terres agricoles (ONTA) de la wilaya, pour la validation de leur projet et l’inscription de leur exploitation. Et d’ajouter que ceux qui disposent de terres et qui n’ont pas une attestation de propriété, peuvent se faire délivrer un certificat de possession par l’APC, ou un titre de propriété par voie d’enquête foncière. Et ce, pour la création de nouvelles exploitations et bénéficier d’un crédit bonifié à concurrence de 1 million de DA par hectare.

Le ministre a fait appel aux responsables des radios locales pour la vulgarisation de l’ensemble des dispositions aux jeunes investisseurs, aux agriculteurs et aux propriétaires des terres privées et publiques. Il a appelé à se rapprocher des jeunes exploitants. « Il faut les rassurer, en les informant qu’il y a facilitation pour l’accès au foncier, il y a des études, des conseillers agricoles qui vous garantissent l’appui technique et il y a l’appui financier », a-t-il souligné. Enfin, le ministre s’est dit optimiste « il y a beaucoup de gens qui sont intéressés, ils demandent davantage d’information et d’explication, 5.000 personnes ont visité notre site Internet, depuis l’annonce de ces mesures », a affirmé le ministre.

M. Aziza

Tags: Algérie Crédit Agriculture

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir