mercredi 18 octobre 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Rassemblement devant l’APN

Algérie : Les gardes communaux en colère

8 mars 2011
Algérie : Les gardes communaux en colère

Des milliers de gardes communaux ont observé hier un rassemblement devant l’Assemblée populaire nationale (APN) pour exiger la satisfaction de leurs revendications socioprofessionnelles.

La rue Zighout Youcef, où sont implantés notamment le Parlement et le siège de la wilaya, était fermée à la circulation dès la matinée.

Des centaines de policiers an tié-meutes ont pris position sur cette rue pour parer à toute éventualité. Venus de toutes les wilayas, les gardes communaux ont crié hier des slogans hostiles au Premier ministre Ahmed Ouyahia et ont interpellé le président de la République pour intervenir en leur faveur. Selon des délégués de ce corps de sécurité que nous avons rencontrés sur place, le Premier ministre aurait refusé de recevoir une délégation des gardes communaux, prétextant un agenda chargé. La délégation a été orientée vers le ministère de l’Intérieur mais les gardes communaux ont refusé de discuter avec le ministre de l’Intérieur Daho Ould Kabilia, arguant que ce dernier n’a fait que des promesses jusqu’ici. Brandissant des banderoles, le portait du président de la République et l’emblème national, les gardes communaux, qui étaient parfaitement organisés, ont crié leur colère durant toute la journée devant le Parlement. « Ouyahia hagar » ou encore « Bouteflika houa el Hal » (Bouteflika est la solution) étaient quelques slogans criés par les gardes communaux. Une délégation de ce corps de sécurité, créée pour faire face aux terroristes dans les années 1990, a été reçue par le président de l’APN, Abdelaziz Ziari. Les gardes communaux sont sortis « bredouilles » puisque le président de l’APN aurait déclaré aux contestataires que « le problème le dépassait ».

En tenue ou en civil, les gardes communaux ont refusé hier de quitter les lieux tant que leurs revendications ne sont pas satisfaites. Ils refusent catégoriquement d’être réorientés vers d’autres fonctions et exigent, dans le cas ou ce corps est dissous, la retraite anticipée avec tous les avantages qui leur reviennent de droit. Pour les sacrifices consentis, les gardes communaux exigent une pension de 28 000 DA dans le cas ou les autorités décident de procéder à la dissolution de ce corps de sécurité qui a beaucoup donné dans la lutte antiterroriste, soutiennent les contestataires. Ils ont affirmé hier qu’ils ont été, durant des années, aux premiers rangs face au danger mais qu’en parallèle, les avantages reviennent aux autres corps de sécurité.

L’un d’eux nous a déclaré hier qu’un garde communal a perdu la vie aux côtés de deux gendarmes dans un attentat terroriste et que la veuve du garde communal a touché 100 000 DA alors que les veuves des deux gendarmes ont bénéficié de 600 000 DA chacune. Notre interlocuteur a ajouté que la veuve d’un garde communal qui trouve la mort ne touche qu’une pension de 11 000 DA alors que pour ce qui est des autres services de sécurité, la pension est beaucoup plus importante. Les gardes communaux veulent en fait être sur un même pied d’égalité que les autres corps sécurité, en soutenant qu’ils font le même travail et font face au même danger. A noter que des gardes communaux auraient trouvé la mort hier dans un accident de la circulation en voulant se rendre dans la capitale par route. Les gardes communaux en question s’apprêtaient à venir pour prendre part au rassemblement devant l’APN, nous a indiqué une source fiable.

16 heures passées hier, les contestataires étaient toujours ressemblés devant l’APN et affichant une ferme détermination à y rester jusqu’à la satisfaction de leurs revendications qu’ils qualifient de « légitimes » pour tous les sacrifices consentis pour la défense de l’Algérie.

Z. Mehdaoui

Tags: Algérie Manifestation

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir