mardi 22 août 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Algérie : Plus de 8% des commerçants sont des femmes

7 mars 2011
Algérie : Plus de 8% des commerçants sont des femmes

Le nombre de femmes à avoir un registre de commerce a atteint 114.947 personnes à fin janvier 2011 contre 113.543 en 2009, soit 8,15% du nombre global des commerçants inscrits au Centre national du registre de commerce (CNRC), a-t-on appris hier auprès de centre.

Sur les 114.947 femmes recensées, 110.494 sont des personnes physiques (96,1%) et 4.453 sont des personnes morales (3,9%), précise la même source, selon laquelle le nombre global d’inscrits au CNRC à fin janvier 2011 est de 1.409.813. Le nombre des femmes inscrites au registre du commerce s’est accru au fil des années, passant de 101.126 en 2006 à 105.255 en 2007 et à 105.839 en 2008 puis à 113.543 en 2009, soit un accroissement annuel moyen de 3,3%.

Les femmes chefs d’entreprises sont implantées en grand nombre dans les grands pôles économiques et urbains, particulièrement dans les wilayas d’Alger (8,53%), Oran (6,5%), Tlemcen (3,93%) ainsi que Sidi Bel-Abbès (3,49%). Selon le CNRC, entre 1.000 et 4.000 commerçantes sont implantées en moyenne dans 38 wilayas et entre 500 et 1.000 dans les wilayas de Tindouf, Tissemsilt, Bordj Bou Arréridj et Tamanrasset. La plus faible proportion est enregistrée à Illizi avec seulement 324 commerçantes, soit 0,28% du total, selon le CNRC. Par secteur d’activité, le CNRC relève qu’ »il n’existe pas de particularité ou préférence quant aux activités exercées par ces femmes ». « Nous retrouvons les mêmes proportions relevées pour l’ensemble des commerçants masculins ou féminins au niveau national », souligne encore le CNRC. Ainsi, la répartition par secteur d’activité suit la répartition globale. En ce qui concerne les personnes physiques, elles activent pour l’essentiel dans le commerce de détail (49,8%), les services (36,8%) ainsi que l’industrie (PME) et BTPH (9,3%).

Les personnes morales sont présentes particulièrement dans les services (36,6%), l’industrie (PME) et BTPH (25,5%), l’import-export (19%) et le commerce de gros (10,6%). S’agissant de la répartition des femmes commerçantes par groupes d’âge, le CNRC indique que la classe de 39 à 48 ans demeure la plus importante avec 27,75%, suivie par celle de 29 à 38 ans avec 22,49% et de la classe de 49 à 58 ans avec 20,61%. Les femmes employées par le CNRC sont au nombre de 478 à fin janvier 2011 dont 161 au niveau du siège (32%) et 317 au niveau des 48 antennes de wilaya (68%). Elles représentent 39% de l’effectif global du CNRC (1.236 agents).

Tags: Algérie Investissement Femme

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir